"Rue cyclable": les signaux sont à la disposition des gestionnaires de voiries

Actualité du 24 Janvier 2013

   ImprimerImprimer   

La loi du 10 janvier 2012[1] a introduit le concept de "rue cyclable", ainsi officiellement intégré dans notre Code de la route. Celle-ci y est définie comme "une rue qui est aménagée comme une route cyclable, dans laquelle des règles de comportement spécifiques sont d'application à l'égard des cyclistes, mais dans laquelle les véhicules à moteur sont également autorisés. Une rue cyclable est signalée par un signal indiquant son début et un signal indiquant sa fin". Des règles de circulation sont également édictées. "Dans les rues cyclables, le cycliste peut utiliser toute la largeur de la voie publique lorsqu'elle n'est ouverte qu'à son sens de circulation et la moitié de la largeur située du côté droit lorsqu'elle est ouverte aux deux sens de circulation. Toute rue cyclable est accessible aux véhicules à moteur. Ils ne peuvent toutefois pas dépasser les cyclistes. La vitesse ne peut jamais y être supérieure à 30 km/h".

Manquaient encore les signaux annonçant le début et la fin de la rue cyclable. Dix mois plus tard, c’est chose faite, via l'arrêté royal du 4 décembre 2012[2]. Il s’agit des panneaux d’indication F111 et F113, de couleur bleue, portant éventuellement la mention "rue cyclable" et montrant une voiture (en rouge) et un cycliste (en blanc).

En Allemagne, les rues cyclables ont été introduites en tant que catégorie du Code de la route en 1997 (Fahrradstrasse). Aux Pays-Bas, on rencontre le signal dont le législateur belge s’est inspiré, mais celui-ci n’a pas de statut officiel.

Sachant que la vitesse maximum autorisée dans la rue cyclable est le 30 km/h, quand y aura-t-il lieu de privilégier ce statut plutôt que celui de zone 30, de zone résidentielle, de rencontre ? Les notions d’axe structurant pour les cyclistes et de faible circulation motorisée seront deux éléments déterminants. Il y aura lieu d’avoir une vision globale qui renvoie à la notion de hiérarchisation du réseau des voiries. Des modalités de mise en œuvre de cette nouvelle réglementation devraient être définies par la Région wallonne, via une circulaire par exemple, comme cela a été le cas en 2011 pour la réalisation des zones résidentielle et de rencontre.


[1] L. 10.1.2012 mod. l'A.R. 1.12.1975 portant règlement général sur la police de la circulation routière et de l'usage de la voie publique, en vue d'inscrire la rue cyclable dans le C. route (M.B. 3.2.2012).

[2] A.R. 4.12.2012, rel. à la signalisation de la rue cyclable (M.B. 17.12.2012), en vigueur le 27.12.2012.

Renseignements: Françoise Bradfer

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 26-09-2017, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Vie privée & cookies  |     ©   2017 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl