La Wallonie a adopté un décret en vue de généraliser les aménagements cyclables de qualité sur les voiries régionales

Actualité du 23 Juillet 2019

   ImprimerImprimer   

Le 4 avril 2019, le Parlement wallon a adopté un décret visant à généraliser les aménagements cyclables de qualité en Wallonie et à renforcer la sécurité des cyclistes. Une circulaire invite également les pouvoirs locaux à prendre également en compte les modes actifs dans les projets d’aménagement de l’espace public et la réfection des voiries.

Ce décret[1] a pour conséquence d’imposer, lors de travaux de réalisation, d’aménagement ou de réfection d’une voirie régionale, au Gouvernement ou à toute autre personne morale de droit public à l’initiative de ces travaux, de garantir que cette voirie est dotée d’aménagements cyclables de qualité.

Dans ce cadre, les opérateurs seront tenus de consulter les acteurs concernés, en ce compris les pouvoirs locaux, selon des modalités à définir, ainsi que de tenir compte des itinéraires figurant dans les plans de mobilité urbains, communaux, provinciaux et régionaux qui concernent les endroits où se déroulent les travaux.

Le Décret prévoit également l’entretien de ces zones cyclables sur les voiries régionales, ainsi que la révision du Schéma Directeur Cyclable, dans les 12 mois de l’entrée en vigueur du Décret, soit le 1er janvier 2020, ainsi que tous les 5 ans par la suite.

Circulaire ministérielle du 7 mars 2019 visant à prendre en compte les modes actifs lors de tout projet d’aménagement de l’espace public et de réfection de voiries

Dans le cadre de la poursuite des objectifs de la vision FAST 2030 du Gouvernement wallon, la Ministre des Pouvoirs locaux et le Ministre de l’Environnement ont signé une circulaire visant la prise en compte des modes actifs lors de tout projet d’aménagement de l’espace public et de réfection des voiries.

Tous les projets d’aménagement/réfection de l’espace public subsidiés par la Wallonie sur voiries communales font l’objet d’une réunion plénière d’avant-projet au cours de laquelle les besoins des différents usagers (dont les piétons et cyclistes) sont analysés et pris en compte.

Conformément à la circulaire du 15 octobre 2018 relative à la mise en œuvre des Plans d’investissements communaux, la mobilité des piétons, en particulier des PMR, et celle des cyclistes doit être prise en compte dès l’analyse du projet pour leur assurer plus de confort dans leur déplacement.

Les pouvoirs locaux sont également invités à prendre en compte les besoins des modes actifs lors de l’étude et la réalisation d’aménagements de l’espace public non subsidiés. De même, ils sont invités à vérifier l’opportunité de profiter des travaux de réfection de voiries pour y intégrer de nouveaux aménagements ou une amélioration de la sécurité et du confort des aménagements existants pour les modes actifs.

La Circulaire est d’application depuis le 1er avril 2019.


[1] Décret du 4 avril 2019 visant à généraliser les aménagements cyclables de qualité en Wallonie et à renforcer la sécurité des cyclistes (M.B. 15.07.2019).

Renseignements: Gwenaël Delaite

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 13-12-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl