Formation à l’accueil du CRF: l’Union veut recadrer les débats

Actualité du 18 Juin 2010

   ImprimerImprimer   

La convention sectorielle 2005-2006 stipule que "la Direction générale des Pouvoirs locaux, de l’Action sociale et de la Santé (DGO5) et le CRF sont chargés, conjointement, de mettre sur pied une définition de l’accueil et d’établir un programme de formations adéquat". La commission "Formation à l’accueil" du Conseil Régional de la Formation se réunit conformément à cette convention sectorielle. Les propositions formulées dans ce cadre semblent, pour l’Union des Villes et Communes de Wallonie, largement excéder tant les nécessités du secteur que la portée de la convention sectorielle.

Il semble utile à l’Union de rappeler qu’une formation à l’accueil du public, dans son principe et la sélection de son contenu, ne se justifie que selon les fonctions exercées, le cadre local dans lequel elles le sont et l’expérience préalable du personnel concerné. Il appartient à l’employeur local d’en décider, et ce d’autant plus que les agents suivent ces formations pendant leurs heures de prestations.

Quant à l’accueil d’un nouvel agent au sein de son administration, son organisation et sa mise en œuvre relèvent des responsabilités de sa hiérarchie, sous l’autorité du secrétaire communal, l’accueil en lui-même ne se concevant qu’au sein même de la commune. Il s’agit, pour l’Union, de l’endroit le plus approprié et des personnes les mieux qualifiées pour présenter aux travailleurs leur nouveau lieu de travail, mais aussi leurs missions, droits et devoirs, compte-tenu des spécificités propres à chaque commune.

Il ne saurait être question d’imposer des formations externalisées destinées à accueillir les nouveaux agents dans leurs fonctions ni d’envisager la fixation d’un canevas d’accueil tel qu’il devrait être réalisé dans chaque commune.

Sur ces différents points, l’Union estime donc que le CRF franchit, dans les éléments soumis à discussion, les limites de sa mission. L’Union estime nécessaire de recadrer les débats tant au niveau de la désignation des agents à former et des modules de formation pour l’accueil du public, qu’au niveau de la garantie du respect de l’autonomie et des spécificités locales concernant l’accueil de nouveaux agents dans leurs fonctions.

L’Union insiste donc aujourd’hui auprès du CRF sur la nécessité d’organiser l’accueil de l’agent dans ses fonctions au niveau local, mais aussi sur le fait que chaque autorité locale doit définir ses besoins en termes de formation à l’accueil des citoyens. Sur ce dernier point, il paraît utile de préciser que toute proposition qui excède la formation à l’accueil du personnel concerné par l’accueil du public relève du Comité C et non du CRF.

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 22-10-2018, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2018 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl