Retour à  la page d'accueil de l'espace Europe/International

Coopération internationale communale: un atelier bilan belgo-burkinabè très réussi

Actualité du 16 Mai 2013

   ImprimerImprimer   

C’est dans l’accueillant Hôtel de Ville de Mouscron, que s’est clôturé en beauté, du 18 au 21 mars dernier, le cycle d’ateliers bilans que l’UVCW organisait dans le cadre de la clôture de la phase 2009-2012 du Programme fédéral de Coopération internationale communale (CIC).

Rappelons que, tout comme ce fut le cas pour le Maroc, la RDC, le Sénégal et le Bénin[1], cette rencontre avait pour objectif, d’abord de capitaliser les acquis engrangés dans les communes burkinabè au cours de ces quatre dernières années de coopération et, ensuite, d’envisager ensemble les pistes de travail à privilégier pour l’avenir.

Ce sont cette fois les sept partenariats belgo-burkinabè qui ont été les principaux acteurs de l’événement, soit: Braine-le-Comte - Sig-Noghin, Lessines - Dô, Leuze-en-Hainaut - Baskuy, Mouscron - Dedougou, Oupeye - Gourcy, Perwez - Niangoloko et Ramillies – Moussodougou.

Et, dans le cas spécifique du Burkina Faso, un travail particulièrement ambitieux était au rendez-vous puisque l’ensemble des partenariats collaborant dans les deux domaines [2] de compétences communales que sont la mobilisation des ressources financières (et notamment fiscales) et l’assainissement, c’est également sur ces deux secteurs qu’il s’est  agi de faire le point, tant sur les avancées constatées dans les communes burkinabè grâce aux conseils et à l’assistance de leurs partenaires wallons, que sur les orientations à retenir pour le futur.

Et certaines d’entre elles n’ont pas manqué de se dégager au terme de riches débats. C’est ainsi qu’il est entre autres envisagé, dans une prochaine phase de coopération:

­-      pour ce qui concerne la mobilisation des recettes financières:

  • d’organiser correctement le Service des Recettes, notamment en mettant à niveau le personnel existant, pour ensuite plaider pour l’établissement d’un cadre légal acceptable en matière de recouvrement des impôts;
  • d’optimiser le potentiel fiscal en travaillant à rendre le Registre des Contribuables plus fiable qu’actuellement;
  • de renforcer l’’application du principe de redevabilité, entre autres en organisant la formation des nouveaux élus de la nouvelle mandature;
  • que les communes burkinabè se dotent de responsables maintenance et informatique;
  • de prévoir des règles de fonctionnement qui permettent un amortissement automatique des équipements (ce qui n’est pas le cas aujourd’hui);

-       pour ce qui concerne l’assainissement:

  • de renforcer les capacités opérationnelles de la police communale de l’hygiène;
  • d’élaborer une stratégie pour trouver un équilibre entre sensibilisation et répression (cette dernière n’étant à ce stade pas encore pratiquée par la police de l’hygiène);
  • de former les associations de terrain pour qu’elles puissent être plus visibles et qu’elles puissent travailler à amener les ménages à payer leurs cotisations;
  • de faire en sorte que les communes burkinabè accompagnent ces associations (notamment par des formations), ce qui implique un renforcement des capacités opérationnelles des Services Assainissement.

Voici donc posés les jalons en vue d’une prochaine phase de programmation, dont on ne peut qu’espérer qu’elle continuera de mobiliser – comme ce fut le cas au cours des dernières années - toute la bonne volonté et l’enthousiasme dont ont témoigné les communes wallonnes engagées dans cette démarche de solidarité internationale.


[1] Ces ateliers se sont tenus:

- pour ce qui est du Maroc: du 10 au 14 décembre 2012 à Saint-Josse-ten-Noode;

- pour ce qui est de la RDC: du 4 au 8 février 2013, à Namur et à Woluwe-Saint-Pierre;

- pour ce qui est du Sénégal: du 18 au 22 février 2013, à Berchem-Sainte-Agathe;

-pour ce qui est du Bénin: du 4 au 8 mars 2013, à Arlon et à Huy. (v. les articles parus à ce propos dans le Mouvement communal de mars, avril et mai 2013).

[2] Là où la coopération ne porte que sur un seul secteur dans le cas des quatre autres pays participant au Programme.

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 20-04-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl