Retour à  la page d'accueil de l'espace Environnement

Quels outils pour la communication « pesticides » ? - Focus sur le projet « Graines de voyous »

Actualité du 22 Mars 2015

   ImprimerImprimer   

La réduction au recours aux produits phytosanitaires est lancée depuis juin 2014, avec les premières interdictions de pulvérisation, notamment des trottoirs lorsqu’ils sont en lien avec un réseau de collecte des eaux (avaloir, etc.). D’autres interdictions ont suivi, notamment concernant des zones tampons à instaurer, ainsi que les allées de garage privées par exemple, lorsqu’il a également une collecte des eaux.

Les gestionnaires d’espaces publics sont donc amenés à revoir leur conception de l’entretien sur leur territoire, à repenser l’aménagement de celui-ci, à s’équiper le cas échéant en matériel alternatif et parfois même à développer une certaine tolérance aux « mauvaises herbes ». La période de transition jusqu’au « zéro phyto » est donc une période charnière, pas toujours facile à mettre en œuvre pour les communes, mais pas non plus toujours compréhensible pour les citoyens qui constatent des changements dans l’entretien des espaces publics et peuvent manifester un sentiment de surprise, voire de mécontentement.

Mais tous ces changements ne seront pas forcément faciles à mettre en œuvre et il sera indispensable de développer une campagne de communication tant en interne vers les équipes de terrain, qu’en externe à destination des citoyens. Un changement auquel on s’attend est généralement plus facile à accepter qu’un changement qui surprend tout le monde et entraine un phénomène de rejet.

Une communication adaptée est donc indispensable, que ce soit au sein même de l’administration communale, ou à destination des citoyens.

Parmi les outils de communication, on retrouve :

  • des articles à diffuser sur le site internet de la commune ou à insérer dans le bulletin communal pour expliquer aux citoyens les changements auxquels sa commune doit faire face mais également les changements auxquels lui-même va être confronté dans sa vie de tous les jours :
  • des outils mis à disposition par l’asbl Adalia : fichiers gratuits pour des panneaux, des dépliants ou des affiches, prêt de panneaux d’exposition, diaporama, etc. (contact : info@adalia.be – 04.250.95.82)
  • les initiatives participatives et locales, comme « Quartier en santé… sans pesticides »
  • le spectacle « Graine de voyous », proposé par les asbl Ecoscénique et Adalia, qui mêle récits de vie, information scientifique et témoignage de terrain sur un ton léger et humoristique, amenant à bousculer les idées reçues sur la végétation sauvage.

« Graines de Voyous »

Ecoscénique est une asbl qui vise à sensibiliser le public aux enjeux environnementaux en proposant une approche alternative, légère et positive, en opposition aux messages catastrophistes souvent évoqués lorsqu’il s’agit de parler de l’état de notre environnement. Elle se veut ainsi une plateforme de collaboration entre les milieux artistiques et environnementaux, en proposant notamment les activités suivantes :

  • création de spectacles et animations artistiques ayant une dimension environnementale ;
  • mise en réseau des acteurs culturels (artistes) et environnementaux (associations environnementales), des institutions publiques et des entreprises ;
  • création de conférences théâtralisées sur les thématiques environnementales.

Le spectacle « Graines de voyous », qui met en scène Frédéric Jomaux, à la rencontre de la conférence et du théâtre, est une démarche artistique et éducative sur la tolérance à la végétation sauvage et les impacts socio-environnementaux des pesticides.

Il s’agit ici d’une manière différente et ludique d’informer et de sensibiliser le public sur les pesticides, l’entretien de l’espace public, les aprioris sur les « mauvaises herbes » et le rapport de l’homme à la nature.

Le spectacle, qui peut être suivi d’une animation permettant de débattre et d’échanger sur la thématique, s’adresse à différents types de publics, du citoyen au professionnel, qu’il s’agisse d’entreprises de parcs et jardins, ou du personnel des communes, provinces, région et intercommunales, en charge de la gestion et de l’entretien des espaces verts. Les écoles supérieures (agronomie, horticulture, architecture de jardins, paysagistes, etc.) peuvent également profiter de cet outil pédagogique.

Plus d’informations : www.ecoscenique.be  

Contact : Ecoscénique asbl, Virginie HESS et Frédéric JOMAUX, 0471.19.44.77, ecoscenique@gmail.com

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 13-12-2018, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2018 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl