Retour à  la page d'accueil de l'espace Environnement

Cittaslow, un label pour une commune où il fait bon vivre

Gwenaël Delaite - Juin 2013
   ImprimerImprimer   

L'auteur

Gwenaël Delaite Gwenaël Delaite

Conseiller à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Le mouvement bien connu de « Slow Food », initié à la fin des années 1980, et qui a pour principal objectif de sensibiliser les citoyens à la qualité de vie par le goût, la découverte des produits de proximité et la préservation de la biodiversité locale, a été étendu à une philosophie plus globale appelée « Cittaslow ».

De l'italien città « cité » et de l’anglais slow « lent(e) », Cittaslow est né en Italie en 1999, de l’initiative de plusieurs bourgmestres, dans la foulée du mouvement d’écogastronomie.

Cette philosophie élargit en effet le concept de qualité alimentaire locale à celui de qualité de vie globale dans la ville, dans des secteurs tels que la mobilité, l’environnement, l’aménagement du territoire, le patrimoine, l’éducation et le tourisme, entre autres.
Les villes « Cittaslow » s’engagent à ralentir/modérer le rythme de vie de leurs citoyens, en favorisant l’hospitalité, de même que la convivialité entre les producteurs et les consommateurs.

Cittaslow se développe en quatre axes :

  • Développer une politique environnementale et d’infrastructures qui valorise le territoire plutôt que son occupation ;
  • Promouvoir un rythme et une qualité de vie agréable, incluant l’éducation au goût (Slow Food), la qualité de l’hospitalité, de l’environnement et du tissu rural ;
  • Encourager une production et une consommation respectueuse de la nature, de l’environnement et du patrimoine ;
  • Sauvegarder les producteurs locaux, qui mettent en valeur la qualité de leurs produits ainsi que les traditions et le territoire, en privilégiant les rencontres avec les consommateurs.

Cittaslow est un réseau international des villes du bien vivre, qui regroupe actuellement 176 villes adhérentes dans le monde, dont cinq en Belgique : Silly, Enghien, Lens, Chaudfontaine et Evere.

La philosophie Cittaslow s’adresse aux communes qui remplissent certaines conditions, à savoir :

  • ne pas excéder 50 000 habitants ;
  • avoir une politique active dans l’amélioration du cadre de vie de la commune ;
  • adhérer à un manifeste de recommandations, sous la forme d’un formulaire de critères d’excellence qui est évalué au temps zéro puis tous les quatre ans ;
  • participer au réseau sous la forme d’une cotisation annuelle qui est fonction du nombre d’habitants de la commune.

Faire partie du réseau Cittaslow permet de bénéficier du label, des échanges d’informations, d’expériences et de bonnes pratiques du réseau de villes Cittaslow, de participer à une assemblée annuelle.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site international du réseau : http://www.cittaslow.org ou de la commune de Silly, qui représente le label Cittaslow en Belgique : http://www.silly.be/cittaslow, par l’intermédiaire de sa coordinatrice, Sabine Storme (sabine.storme@scarlet.be).


Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 06-12-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl