Etat civil - population: plein feu sur les agents

Alain Depret - Février 2011
   ImprimerImprimer   

L'auteur

Alain Depret Alain Depret

Conseiller expert - Secrétaire de rédaction du Mouvement communal

L’Union des Villes et Communes de Wallonie n’a jamais cessé de le clamer haut et fort: l’institution communale n’est rien sans les hommes et les femmes qui la composent et la font vivre. Les agents communaux, très proches de la population et hautement polyvalents face aux multiples formalités et procédures administratives, constituent ainsi l’une des pierres angulaires de l’édifice communal.

En ce sens, l’état civil est, à divers titres, la première tâche de la commune. La Constitution l’attribue en termes exprès au pouvoir local et lui en confie l’exclusivité. Sur le plan pratique, l’état civil constitue ainsi le point de départ d’une série d’autres activités administratives tant locales que nationales. Le maintien des registres de population est donc essentiel pour le bon fonctionnement de l’État. La commune, elle, doit dresser les actes écrits qui feront, vis-à-vis des tiers, foi de la situation ou du fait qu’ils attestent: naissance, décès, mariage, divorce…

Face à une complexité législative grandissante et à des exigences citoyennes de plus en plus grandes, les agents d’état civil et population prennent aujourd’hui leur avenir en main. Fin 2010, vient en effet de se créer le Gapec (Groupement des agents de la population et de l’état civil) regroupant des agents de Bruxelles et Wallonie, communauté germanophone comprise. Il est vrai que, depuis plusieurs années déjà, les responsables des services ont constitué des groupes de travail chargés de débattre des sujets d’actualité, d’informer les participants des nouvelles disposition réglementaires, de les commenter et de les mettre en pratique.

L’UVCW voulait mettre en avant ces agents et affirmer que son soutien à cette fonction importante pour l’administration communale trouve désormais son prolongement par une étroite collaboration avec le Gapec. Le Mouvement communal est donc allé à la rencontre de ces amoureux du travail bien fait, un métier qu’ils exercent au quotidien avec beaucoup de conviction.

La parole est ainsi donnée, tour à tour, à Danielle Adriaenssens, Présidente du Gapec et Directrice des services état civil et population de Liège, Jean-Marie Duquaine, Vice-Président du Gapec et responsable des services population – état civil de Wavre, Francine Vandenhende, Secrétaire du Gapec et responsable du service état civil de Mouscron et Francine Leleux, Directrice adjointe du service état civil – population de Charleroi. Sans oublier nos amis germanophones, en la personne de Philippe Dormann, responsable de l’état civil à Eupen.

Téléchargez l'intégralité de l'article au format PDF

Articles connexes
Mise en ligne du réseau consacré aux matières de population

Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 22-10-2018, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2018 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl