Retour à  la page d'accueil de l'espace CPAS/Fédération des CPAS

Les formations CPAS

Lutter contre la pauvreté infantile en Wallonie, en tant que mandataire, que puis-je faire ?

JEUNESSE ET PETITE ENFANCE - Agir au niveau communal pour réduire la pauvreté des enfants

JEUNESSE ET PETITE ENFANCE - Agir au niveau communal pour réduire la pauvreté des enfants

Inscrivez-vous en ligne


Dates et lieux:

Le 14/10/19 à Namur
Centre de Congrès - La Bourse
Place d'Armes 1
5000 Namur
Horaire: De 9h à 16h

Durée: 1 jour

Prix: gratuit (inscription obligatoire)

Le programme au format PDF

Renseignements:
Claudine Ska
Tél: 081/24.06.56

Leviers d’actions et bonnes pratiques au sein des communes et des CPAS.

PUBLIC VISÉ

Les bourgmestres, échevins, conseillers (communaux ou de CPAS) et Présidents des CPAS, ainsi que les professionnel des communes et CPAS.

MODÉRATEUR

Adrien Devyver, journaliste RTBF.

PROGRAMME

9h00-9h30 Accueil des participant(e)s

9h30-10h00 Introduction

Michèle Boverie, Secrétaire générale de l’Union des Villes et Communes de Wallonie

Françoise Pissart, Directrice, Fondation Roi Baudouin

Extraits du documentaire ‘Le prix du pain’ d’Yves Dorme

10h00-10h30 La pauvreté et la déprivation des enfants en Belgique et en Wallonie

Anne-Catherine Guio, Senior Researcher, Luxembourg Institute Socio-Economic Research

10h30-11h00 Les leviers à disposition des villes et communes pour lutter contre la pauvreté des enfants

Willy Lahaye, Professeur, UMons

11h00-11h30 Pause-café

11h30-11h50 Diagnostic de la pauvreté des enfants en Wallonie

Bernard De Vos, Délégué général aux droits de l’enfant

11h50-12h30 Dix bonnes pratiques de lutte contre la pauvreté des enfants au niveau local : pitchs par des responsables communaux

12h30-13h30 Déjeuner

13h30-14h30 Dialogues autour de 10 leviers locaux de lutte contre la pauvreté des enfants :

L’accueil de la petite enfance, l’enseignement, l’accueil extrascolaire, le soutien à la parentalité, la santé, le logement et l’énergie, l’emploi, les revenus, l’universalité de l’accès aux droits et services, et la participation des enfants

14h30-15h00 La coordination des acteurs de terrain au niveau local

Nicolas Jacquet, chercheur à l’ULiège et à l’Université de Gand

15h00-15h45 La transversalité de la lutte contre la pauvreté des enfants

Panel avec :   

  • Vincent Girboux, Echevin à Genappe
  • Julie Patte, Echevine à Charleroi
  • Elie Deblire, Bourgmestre de Vielsalm
  • Sophie Dardenne, Présidente du CPAS de Profondeville
  • Christine Mahy, Directrice du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté
  • Nicolas Jacquet, Chercheur à l’ULiège et à l’Université de Gand

15h45 Conclusions

Alain Vaessen, Directeur général de la Fédération des CPAS de l’Union des Villes et Communes de Wallonie

ATELIERS

Voici les 10 ateliers qui vous seront proposés lors de la Conférence « Agir au niveau communal pour réduire la pauvreté infantile ». Lors de chaque atelier, un(e) mandataire présentera une pratique inspirante réalisée dans sa commune. Dans le formulaire d'inscription, nous vous demanderons de choisir UN atelier parmi ces 10 thématiques:

  1. L’accueil de la petite enfance : De nombreux parents en situation de pauvreté n’ont pas recours aux crèches, ni aux garderies, ni aux activités extrascolaires auxquelles les autres enfants accèdent. Cela s’explique à la fois par une méconnaissance voire une méfiance à l’égard de ces services, par leur coût et par leur faible disponibilité.
  2. L’enseignement : Les communes peuvent intervenir sur différents aspects liés à l’enseignement, notamment : son coût réel, les relations avec les familles et l’intégration de l’école dans le tissu social communal. Malgré l’obligation de la gratuité de l’enseignement en Belgique, de nombreux coûts annexes à la scolarité peuvent entraver le parcours des élèves en situation de pauvreté. 
  3. L’accueil extrascolaire : Les activités extrascolaires permettent non seulement à l’enfant de se développer personnellement et socialement, mais elles permettent aussi aux parents de disposer de temps pour mener à bien des obligations professionnelles, administratives et personnelles.
  4. Le soutien à la parentalité : Offrir un accompagnement et un soutien aux parents précarisés permet de surmonter certains effets négatifs de la pauvreté sur le développement des enfants. 
  5. La santé : En matière de santé, l’action des communes peut aller de la favorisation de l’accessibilité des soins à l’octroi de subsides directs à des actions de prévention, notamment en matière d’alimentation. Une grande variété de pistes sont développées dans ce domaine : offre de repas sains dans les écoles, soutien à des jardins partagés, aux banques alimentaires, etc. 
  6. Le logement et l’énergie : Les communes peuvent jouer un rôle clé pour rendre le droit au logement effectif pour les familles en situation de précarité. En matière d’énergie, les communes peuvent agir sur le coût à travers des primes ou des tarifs préférentiels, mais aussi en favorisant l’augmentation de la part de logements sociaux à basse consommation d’énergie.
  7. L’emploi : Une approche intégrale qui prend en compte à la fois la question de l’emploi et du bien-être des parents en situation de précarité permet de mieux répondre aux besoins de leurs enfants. Pour ce faire, la collaboration des communes avec leurs CPAS, les services de transports publics et le Forem est une clé de succès.
  8. Les revenus : Les communes disposent de plusieurs outils pour augmenter les revenus des personnes les plus précaires sur leur territoire : elles peuvent augmenter leur soutien au CPAS, accorder des interventions financières pour certaines thématiques ou certaines situations, ou adapter les impôts qu’elles prélèvent en fonction de différents critères en faveur des familles en situation de pauvreté.
  9. L’universalité d’accès aux droits et services : Pour soutenir les familles en situation de pauvreté, il est essentiel d’adopter une approche transversale et de coordonner les intervenant(e)s des différents services. Tantôt, il est possible d’automatiser l’accès à certains droits, tantôt on prendra des mesures proactives pour évaluer la part des ménages qui n’ont pas recours aux services auxquels ils ont droit, et des mesures volontaristes, les services allant vers les familles qui pourraient bénéficier de leur aide mais n’y ont pas recours, pour diverses raisons. 
  10. La participation des enfants à leur environnement et aux services qui les accueillent est un levier d’action transversal. Celui-ci est encore trop peu activé, alors qu’il permet non seulement de mieux identifier les besoins des familles qui se trouvent dans des situations complexes, mais aussi de renforcer la confiance et les compétences des enfants auxquels l’opportunité de participer est donnée.

Journée organisée par l'UVCW, la Fédération des CPAS et la Fondation Roi Baudouin.

Partenaires

    
 
Ce document, imprimé le 17-09-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl