Nouvelles dispositions applicables en matière de calcul de pension des mandataires locaux

Luigi Mendola - Juillet 2012
   ImprimerImprimer   

L'auteur

Luigi Mendola Luigi Mendola

Conseiller expert à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

A l'approche de la fin de la législature communale, de nombreux pouvoirs locaux nous interrogent sur les éventuelles nouvelles dispositions applicables en matière de calcul de pension des mandataires locaux. Voici un aperçu des éléments auxquels il faut être attentif.

Tout d'abord, rappelons que notre article "La pension des mandataires locaux sous la loupe" qui a paru au Mouvement communal de décembre 2007 est toujours disponible sur notre site internet. Sous réserve des précisions apportées ci-dessous, les développements qu'il contient sont toujours d'actualité.

1. Le traitement des mandataires n'est plus, depuis le décret du 30 avril 2009[1], lié à l'échelle de traitement des secrétaires communaux. L'article L1123-15 CDLD prévoit des montants spécifiques, auxquels il convient désormais de se référer pour les mandats exercés à partir du 1er juillet 2009, de sorte que les augmentations barémiques octroyées aux titulaires d'un grade légal sont sans influence sur le traitement, et, partant, sur la pension des mandataires locaux, à partir de cette date.

2. Il résulte de l’article 96 de la loi du 28 décembre 2011 portant des dispositions diverses (MB 30.12), lu en combinaison avec l’article 100 de la même loi que, là où une pension maximale de mandataire local (c'est-à-dire équivalant à 75 % du dernier traitement de mandataire) pouvait être atteinte en vingt ans avant l'adoption des articles précités par le fédéral (via l'application de la formule a*t*3.75/12*100 que vous trouverez davantage explicitée dans notre article de 2007 précité) ce montant maximal ne peut désormais plus être atteint qu'au bout de trente-six ans de carrière de mandataire, par l'application de la nouvelle formule a*t*3.75/12*180.

Ce nouveau mode de calcul ne vaut cependant que pour les mandats (ou parties de mandats) exercés à partir du 1er janvier 2012 par les mandataires n’ayant pas atteint l’âge de cinquante-cinq ans à la date précitée.


[1] Décr. 30.4.2009, modifiant certaines dispositions du Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation et de la L. 8.7.1976 organique des centres publics d'action sociale, MB 22.5.2009.


Facebook Twitter Google Plus Linkedin
 
Ce document, imprimé le 20-01-2019, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/plan-du-site/disclaimer.cfm
© Union des Villes et Communes de Wallonie asbl
Contact  | Liens utiles  |  Données personnelles & cookies  |     ©   2019 Union des Villes et Communes de Wallonie asbl