Ce document, imprimé le 16-10-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Comment réagir face à la prolifération des renouées asiatiques en raison des inondations?

Mis en ligne le 19 Août 2021

Comment réagir face à la prolifération des renouées asiatiques en raison des inondations ?

De nombreuses communes sont confrontées à la propagation de plantes exotiques envahissantes dans les zones sinistrées par les inondations. Le cas des renouées asiatiques est particulièrement préoccupant car leur éradication peut s’avérer très difficile.
 
Les renouées asiatiques sont des plantes exotiques envahissantes qui se développent sur les berges des cours d'eau et y forment des massifs impénétrables qui ne peuvent être éliminés une fois qu'elles sont bien installées tant ces plantes repoussent vigoureusement à chaque fois qu'on les coupe. 

En savoir plus sur les renouées asiatiques

Suite aux inondations de juillet, des renouées ont été arrachées des berges avec leurs organes souterrains (rhizomes) et se sont dispersées un peu partout. Les fragments de rhizomes dispersés par l'eau produisent de nombreuses boutures qui s'enracinent et produisent des tiges éparses qui atteignent à ce jour 20 à 30 cm de haut.

Sans intervention appropriée, elles vont continuer à se développer rapidement, s'enraciner profondément dans le sol et former autant de nouveaux massifs dès le printemps prochain. C'est donc maintenant qu'il faut agir ! 

Comment agir ?

Toutes ces nouvelles « boutures » de renouées peuvent être éliminées par un arrachage complet des parties aériennes et souterraines de la plante. Même si certaines repousses sont encore très peu enracinées pour le moment et peuvent facilement s'arracher à la main, il est plus prudent de les extraire avec une fourche bêche ou une bêche pour être sûr de ne rien laisser dans le sol, avant de les rassembler dans un sac. Le matériel végétal peut être incinéré ou placé dans des sacs poubelles avec vos ordures ménagères.
 
Si un terrain a été touché par les inondations, il est nécessaire de le parcourir rapidement pour se mettre en quête d'éventuelles boutures de renouées à éliminer. Attention, au printemps prochain il sera peut-être déjà trop tard.
 
Ci-dessous, la fiche du SPW qui fournit tous les éléments à prendre en compte pour procéder à l'éradication précoce de ces plantes.

La gestion des renouées asiatiques - Technique d’éradication précoce

L'auteur

Gwenaël Delaite

Conseillère à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Diplômée de l’Université de Liège où elle a obtenu une licence en sciences géologiques, et de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand où elle a obtenu un master en Pétrologie et Volcanologie, Gwenaël Delaite dispose également d'un certificat de Conseiller en Mobilité qualifié (Réseau des CeM, SPW). Elle exerce la fonction de conseillère technique au sein du Département Développement territorial de l’Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont l’environnement, la mobilité et la ruralité.

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
19 Août 2021

Type de contenu

Matière(s)

>