Ce document, imprimé le 22-06-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Le site internet communal

Mis en ligne le 3 Mars 2008

Avec la rapide évolution de l'usage d'internet dans la société, le site internet communal occupe désormais une place centrale dans la communication des communes vers leurs citoyens.

La première génération des sites communaux, lancés au début des années 2000, se limitait à

présenter la commune et ses services. Ils ont aujourd'hui cédé leur place à des sites plus riches qui sont devenus de véritables portails interactifs de la vie locale.

La richesse du contenu du site communal est un élément-clé de son succès. Les visiteurs y cherchent avant tout des informations pratiques : adresse de l'administration, heures d'ouverture, médecins de garde, date de ramassage des déchets, numéros de téléphone…

Pour que le visiteur se retrouve facilement dans le site communal, les aspects suivants méritent de faire l'objet d'une réflexion approfondie :

  • la structure du site : distribution en rubriques et sous- rubriques. En effet, l'organisation du site doit correspondre davantage au mode de pensée de l'utilisateur qu'à celui de l'administration.

  • L’ergonomie : mode de navigation, position des éléments sur les pages.

  • L’accessibilité : le contenu et les fonctionnalités doivent être disponibles peut importe le support (smartphone, tablette, ordinateur) ou l’handicap de l’utilisateur (déficient visuel, malentendant, ...)

Plus l'alimentation du site communal est régulière, plus les internautes seront amenés à le visiter pour se tenir informés des dernières actualités de l'entité. A cet égard, la commune pourra utilement définir une stratégie de mise à jour de son site (fréquence, agent responsable, circuit de validation).

Dans la majorité des cas, l'alimentation du site est assurée par l'agent responsable de celui-ci. Certaines communes ont cependant mis en place un système d'alimentation décentralisée qui fait intervenir les différents services de l'administration.

Dans tous les cas, il est essentiel que la commune soit autonome pour faire vivre son site. Il n'est pas nécessaire pour cela de disposer des compétences techniques en interne. Les sites modernes intègrent en effet des fonctionnalités de gestion de contenu qui rendent cette tâche accessible à des agents sans bagage technique spécifique.

Mais les sites actuels vont bien au-delà de la simple publication de contenu. Un des enjeux est de cibler les besoins précis de l’utilisateur en fonction de sa localisation. Dans ce cas, les contenus (événements, services, annuaires, ...) doivent être systématiquement géolocalisés.

Le citoyen a également la possibilité de participer à l’alimentation du site  : un « compte citoyen » permet aux acteurs de la vie locale de proposer des événements , de modifier un annuaire, etc …

Ce compte est de plus en plus couplé avec le guichet en ligne permettant de réaliser les démarches administratives sans se déplacer au guichet communal.

Afin de simplifier l’accès aux services digitaux tout en assurant un bon niveau de sécurité, l’utilisation de systèmes d’authentification transversaux comme la carte d’identité électronique sont à favoriser.

Les citoyens utilisent de nombreux outils sur le web pour s'informer et pour communiquer, parmi lesquels les réseaux sociaux et les sites de partage de photos et de vidéos. Les communes ont intérêt à investir ces différents outils, à en tirer profit pour enrichir leur communication et à créer des liens entre ceux-ci et le site internet communal.

Pour construire ou renouveler leur site internet, trois possibilités s'offrent aux communes : un marché confié à un prestataire, la réalisation en interne ou l'adoption d'un modèle de site communal préconfiguré.

En faisant appel à un prestataire, la commune bénéficie des compétences d'une société dont la création web est le métier. La qualité du résultat final dépendra en grande partie du budget alloué au marché ainsi que de la qualité du cahier des charges. Sauf exception, il sera difficile d'éviter une certaine dépendance au prestataire au moment d'envisager des évolutions ultérieures

du site.

Une commune qui dispose d'un webmaster en interne peut envisager de réaliser son site internet elle-même. Cette formule présente l'avantage de la souplesse, la commune étant seule à la manœuvre et aucun marché ne devant être passé. La qualité du résultat final dépendra essentiellement des compétences du webmaster. Inconvénient de la formule : la commune peut se retrouver dans une impasse si son webmaster vient à quitter l'administration communale.

Enfin, de nombreuses communes wallonnes ont opté pour le modèle de site internet proposé par l'intercommunale IMIO (anciennement CommunesPlone). Cette piste présente pour elles l'avantage de la facilité (pas de marché public), de la souplesse (modèle hautement adaptable), de la performance (base technique éprouvée, nombreux modules disponibles) et de l'autonomie (technologies open source, philosophie de mutualisation). En outre, la relation privilégiée d'IMIO avec les communes rassure celles-ci et leur permet d'envisager sereinement les évolutions futures de leur site internet.


Cover: Focus sur la commune - Fiches pour une bonne gestion communale
Focus sur la commune

Cette fiche provient de l'ouvrage "Focus sur la commune - Fiches pour une bonne gestion communale", véritable outil réalisé en collaboration avec la DG05 pour tout savoir sur la commune, terreau de démocratie, pouvoir le plus proche du citoyen au service duquel, jour apres jour, le mandataire local assume son mandat. Indispensable aux décideurs qui veulent contribuer de façon active à la gestion de leur commune.

Téléchargez cette fiche en PDF Découvrez l'ouvrage complet

Date de mise à jour
1er Décembre 2018

Type de contenu

>