Ce document, imprimé le 24-06-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Appel à projets "Mindchangers" de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Mis en ligne le 22 Juin 2021

Des régions et leurs jeunesses s'engagent pour la planète et ses habitants… et votre Commune?

Alors, l'appel à projets Mindchangers est peut-être pour vous!

Mais de quoi s'agit-il? Le projet européen Mindchangers, financé par le programme DEAR de la Commission européenne et coordonné par la Région du Piémont (Italie), rassemble la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique), la Région Bade-Wurtemberg (Allemagne), La Rioja (Espagne), le Réseau Auvergne-Rhône-Alpes d'appui à la coopération internationale - RESACOOP (France), le Consortium des ONG Piémontaises - COP (Italie), la Fondation pour la coopération au développement du Bade-Wurtenberg - SEZ (Allemagne), et l'université de Craiova (Roumanie).

Son objectif? Renforcer l'engagement des jeunes citoyen.ne.s européen.ne.s âgés de 15 à 35 ans, et sensibiliser le grand public à l'Agenda 2030 et aux enjeux du Consensus européen pour le développement dans les six pays de l'Union européenne participant au projet, par le biais d'actions de communication et de renforcement des capacités des autorités locales et des associations et organisations de la société civile.

Concrètement, il s'agit:

  • d'accompagner les jeunes dans leur engagement et soutenir l'émergence d'une jeunesse citoyenne, active, critique, responsable et force de changement, en renforçant les initiatives mobilisatrices aux niveaux local et international ;
  • d'encourager les associations et les pouvoirs locaux à développer des stratégies novatrices pour coopérer avec les jeunes sur les Objectifs du Développement Durable (ODD) et en particulier concernant la crise environnementale, les migrations et la solidarité internationale.

Les projets doivent en outre:

  • contribuer à la réalisation des ODD et des piliers « Humanité » et « Planète » du Consensus européen pour le développement par la sensibilisation et l’engagement des jeunes;
  • renforcer et soutenir des partenariats solidaires ancrés au niveau local, entre les AL, les OSC et les jeunes citoyen.ne.s
  • inclure une combinaison d’activités d’animation, de sensibilisation, de formation, de campagnes, de communication, etc. mises en oeuvre selon les principes de la communication constructive7;
  • être axés sur la migration et/ou la crise climatique.

La priorité sera par ailleurs donnée aux projets qui:

  • incluent une forme de coopération avec des communicateur.trice.s expérimenté.e.s, des journalistes, des médias;
  • impliquent des partenariats avec des pays tiers;
  • répondent aux objectifs généraux de la FWB, et en particulier de l’Administration générale de la Culture et du Service général de l’Éducation permanente et de la Jeunesse. Ils contribuent également aux objectifs généraux de la FWB en matière d’interculturalité et d’égalité des chances.

En termes d'activités, il pourra s'agir de campagnes de sensibilisation, de communication, d'activités de proximité, d'activités d’éducation permanente et d’éducation à la citoyenneté mondiale. Des événements tels que des manifestations, des débats, des expositions, des ateliers, des sessions de formation, des séminaires sont possibles.

Les actions seront par ailleurs développées en Wallonie ou en Région bruxelloise, que ce soit à une échelle locale, d’un quartier, d’une commune, d’un territoire regroupant plusieurs communes ou à une échelle supra-locale d’une sous-région, d’une région ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans son ensemble.

Si les activités du projet sont développées, entre autres, au plan international, l’aspect national de celles-ci doit être géré en région de langue française et/ou en Région bilingue de Bruxelles-Capitale et avoir des répercussions sur un public présent dans ces régions. Les projets seront développés principalement en langue française.

Concernant la contribution financière de l'Union européenne, celle-ci s'élèvera à un montant de 10 000 euros minimum à 45 000 euros maximum, la subvention allouée ne pouvant dépasser 90 % du total des coûts éligibles du projet.

Enfin, quant à l'éligibilité des candidats, ceux-ci doivent être soit une autorité locale (AL), soit une organisation de la société civile (OSC) (asbl et aisbl uniquement dans ce dernier cas), avec une condition sine qua non pour les AL: si le porteur du projet est une autorité locale, il devra obligatoirement présenter sa candidature avec au minimum une OSC comme codemandeur.

L'appel est ouvert jusqu'au 31 juillet 2021.

 

L'auteur

Elisabeth Manteau

Secrétaire à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Tous les articles de l'auteur

Nos formations dans cette matièreVoir le catalogue complet

Date de mise en ligne
22 Juin 2021

Type de contenu

Matière(s)

>