L’UVCW se réjouit de la saisine du Comité de concertation au sujet des distributeurs de billets
Ce document, imprimé le 16-08-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 12 Avril 2022

Le Gouvernement wallon a décidé, sur demande du ministre des Pouvoirs locaux, Christophe Collignon, de saisir le Comité de concertation pour garantir un maillage des distributeurs automatiques de billets sur le territoire wallon en lien avec les spécificités de chaque commune.

La mise à disposition équitable de distributeurs automatiques de billets est une préoccupation de longue date de l’Union des Villes et Communes de Wallonie, en particulier pour les communes rurales. Notre association s’inquiète de la disparition de ce service car il apparaît essentiel que le maintien des services en milieu rural soit assuré, notamment au regard de la fracture numérique qui se creuse de plus en plus avec le report de nombreuses transactions bancaires vers les services en ligne. Notre association avait été entendue à cet égard au Parlement wallon en septembre 2021.

Nos craintes sont partagées par le ministre des Pouvoirs locaux, et nous nous réjouissons que le Gouvernement wallon ait, à sa demande, saisi le Comité de concertation pour garantir un maillage des distributeurs automatiques de billets sur le territoire wallon en lien avec les spécificités de chaque commune.

Depuis 2015, de nombreux distributeurs automatiques de billets ont disparu en Belgique et il est à craindre que ce mouvement s’accélère. Les différentes banques présentes en Belgique ont en effet amorcé un processus de rationalisation, notamment via les consortiums JoFiCo (Joint Financial Company) et Batopin (Belgian Atm OPtimization INitiative).

Pour rappel, Le consortium JoFiCo semble se focaliser essentiellement sur la rationalisation des coûts par une collaboration de ses banques partenaires pour des achats groupés, tandis que BATOPIN procède, quant à lui, à une rationalisation des coûts en globalisant leur parc de distributeurs de billets de ses banques sous une enseigne neutre, afin de limiter leur nombre, principalement dans les communes où plusieurs banques du consortium sont présentes.

La saisine par le Gouvernement wallon s’inscrit ainsi dans la volonté qui est la nôtre d’assurer une accessibilité et une proximité pertinente sur l’ensemble du territoire wallon. Elle envisage la possibilité de mettre en place des distributeurs automatiques de billets mobiles dans certaines situations.

Ses objectifs sont

  • de garantir un maillage des distributeurs automatiques de billets sur le territoire wallon en lien avec les spécificités de chaque commune, en dehors d’un cadre figé et purement théorique ;
  • de rendre possible la réalisation d’un certain nombre d’opérations tel que des virements ou des consultations de soldes et d'extraits de compte dans les distributeurs automatiques de billets ;
  • d’assurer la transparence financière du coût actuel des distributeurs automatiques de billets des quatre banques associées dans le réseau Batopin et du coût futur du réseau Batopin à l'horizon 2024 ainsi que la garantie de la neutralité de son coût pour les clients utilisateurs des distributeurs automatiques de billets ;
  • de mettre en place un large débat démocratique sur l'avenir des services bancaires, en ce compris sur la possibilité d'alléger les normes techniques auxquelles doivent répondre les distributeurs automatiques de billets ;
  • de mettre en place une concertation avec les autorités locales et les associations de consommateurs, incluant la coentreprise JoFiCo (Joint Financial Company) et Bpost, pour la localisation des distributeurs automatiques de billets aux endroits stratégiques dans les communes afin d’assurer, en toute sécurité pour les usagers, les meilleurs accès et disponibilités répondant aux réels besoins des citoyens, ce qui était une des demandes principales de l’Union des Villes.

Monsieur le Ministre a en outre refusé que la responsabilité soit transférée vers les pouvoirs locaux, estimant qu’il n’appartient pas aux communes de participer au financement du maintien des distributeurs sur leur territoire, pour pallier un désinvestissement anormal du secteur.

Les pouvoirs locaux et le manque de guichets automatiques bancaires – Audition à la Commission du Logement et des Pouvoirs locaux du Parlement de Wallonie du 7 septembre 2021


L'auteur

Gwenaël Delaite

Conseillère experte à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Articles de l'auteur

Nos formations dans cette matièreVoir le catalogue complet

Date de mise en ligne
12 Avril 2022

Type de contenu

Matière(s)

Ruralité
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Ruralité