Ce document, imprimé le 19-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Priorités de la campagne de vaccination - Chauffeurs vers les centres de vaccination

Mis en ligne le 9 Avril 2021

La vaccination est dans la phase 1b.  Cette phase concerne à titre premier les personnes de 65 ans et plus, les personnes porteuses de comorbidités ainsi que les pompiers-ambulanciers, policiers d’intervention et militaires en opérations.

Le personnel et les volontaires des centres de vaccination doivent légitimement être également vaccinés. Logiquement, il nous revient qu’il en va de même des personnes qui transportent individuellement des citoyens, dans le cadre d’initiatives organisées par les communes ou les centres de vaccination en faveur des citoyens dans l’impossibilité matérielle de se déplacer vers les centres de vaccination. Instruction en ce sens a été communiqué auxdits centres de vaccination.

Potentiellement, cela peut notamment concerner un service de taxi social de CPAS.

La Fédération a questionné la Délégation générale COVID-19 dirigée par le Professeur Yvon Englert en vue de savoir si une procédure était définie pour communiquer le nom de ces personnes. En effet, sur base de l’expérience de la vaccination en maison de repos et dans les services d’aides aux familles, il appert que les modalités ont été différentes et variables. 

La Délégation générale nous a répondu par courriel que la commune place les chauffeurs sur une liste prioritaire dans un centre de vaccination proche. La commune prévient le centre de vaccination. Un appel téléphonique suffit. 

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Lire aussi

Date de mise en ligne

9 Avril 2021

Type de contenu

Matière(s)

>