Ce document, imprimé le 17-09-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Retour de vacances - Guidelines tests et quarantaine

Mis en ligne le 2 Juillet 2021

La CMI santé publique s’est réunie le 18 juin 2021. Elle a pris des guidelines sur l’entrée en Belgique et donc les retours de vacances.

En fonction de la vaccination et du pays, ce qui est prévu en termes de tests et de quarantaine varie. Le tableau vert de Sciensano est le plus important. Il est d’application à partir du 24 juin 2021.

Il est publié dans une structuration un peu différente sur le site de Sciensano avec quelques précision sur modalités de test.

Dans les documents apparait la notion de pays VOC (variant of concern, pays avec variant inquiétant). Ce sont des pays jugés non sûrs en raison de la prévalence d’un variant ou d’un manque de données.  Le Congo, le Royaume-Uni ainsi que le Brésil en font partie. 

Dans cette optique, vous trouverez, ci-dessous, une information du SPF Emploi à ce sujet.

« Que peut faire un employeur lorsqu'un travailleur revient d'une zone touchée par le coronavirus ?

Si un travailleur, de sa propre initiative, a voyagé vers une certaine zone contre l’avis des autorités, il ne s'est pas comporté comme une personne normalement prudente. La force majeure ne peut alors être invoquée comme cause de suspension de l'exécution du contrat de travail. Dans ce cas, si le travailleur ne peut pas exécuter son contrat de travail en raison de la quarantaine (par exemple, le télétravail n'est pas possible) et qu'aucune autre solution n'est possible (par exemple, prendre des vacances ou rattraper son repos), l'exécution de son contrat de travail sera effectivement suspendue pendant la période de quarantaine.  Cela signifie que le travailleur n'a pas droit à un salaire et que son absence n'est pas couverte par une cause légitime de suspension. » 

https://emploi.belgique.be/fr/actualites/coronavirus-obligations-au-travail-selon-lam-du-28-octobre-2020

 

 

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
2 Juillet 2021

Type de contenu

Matière(s)

>