MR-S - Booster automnal - Le Secteur plaide la vaccination dans les maisons de repos/et de soins sans réel succès
Ce document, imprimé le 16-08-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 27 Juillet 2022

Ce 6 juillet 2022, le Comité interministériel annonçait l’organisation d’une nouvelle campagne de vaccination pour le booster automnal. La CIM précisait notamment que les résidants et le personnel des institutions telles que les hôpitaux, les maisons de repos…. pouvaient aussi être vaccinés dans leur institution.

Les Fédérations représentatives du Secteur ont écrit le 19 juillet à la Ministre wallonne de la Santé à ce sujet. Elles prônaient la vaccination au sein de la résidence avec l’appui de la médecine du travail ou du médecin coordinateur et conseiller. Cette possibilité déjà appliquée par le passé présentait divers avantages.

L’organisation du travail est notamment moins impactée par l’absence des travailleurs partis se faire vacciner. Leur présence au chevet des résidants est ainsi davantage assurée. C’est aussi une économie en termes de frais de déplacement. La vaccination se réalise à une date précise. A contrario, le personnel invité à se rendre dans un centre de vaccination a latitude pour retarder son rendez-vous.

Ce nouvel élan de vaccination au sein des établissements pourrait décider les hésitants à franchir le pas avec leurs collègues. Il serait dommage que les chiffres de vaccination des professionnels des soins de santé en Région wallonne soient moins bons pour des questions d’organisation.

Par voie de communiqué de presse, la Fédération des CPAS a appris que la démarche du Secteur n’avait eu l’effet escompté. « Les personnes de plus de 65 ans, les immunodéprimés, le personnel des maisons de repos ainsi que le personnel du secteur de la santé recevront, fin août, une invitation pour aller se faire vacciner prioritairement dès début septembre. Cette première phase de vaccination devrait s’étendre sur environ quatre semaines.

Durant cette étape et à l’instar des campagnes antérieures, les hôpitaux pourront prendre en charge la vaccination de l’ensemble de leur personnel. A cet égard, un courrier d’information et d’organisation vient de leur être envoyé. Les maisons de repos et structures résidentielles de santé mentale et pour personnes adultes en situation de handicap pourront également directement vacciner leurs résidents. Le processus organisationnel est aussi en cours. » 

La Fédération des CPAS le déplore. N’est-il pas préférable « d’assumer le prix d’une vaccination que le coût d’une non-vaccination » ?

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Articles de l'auteur

Date de mise en ligne
27 Juillet 2022

Matière(s)

Santé Aînés Personnel / RH
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Santé