Ce document, imprimé le 26-10-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Terrains de sport synthétiques: l’UVCW questionne la Ministre

Mis en ligne le 14 Janvier 2019

Le Conseil d’administration de l’Union des Villes et Communes de Wallonie s’est prononcé, en date du 4 décembre, sur la problématique des terrains de sport synthétiques dont le remplissage en billes de pneus recyclés a fait l’objet de nombreuses controverses quant aux conséquences néfastes sur la santé et l’environnement.

L’UVCW a salué la décision de Valérie De Bue, Ministre des Pouvoirs locaux, de subsidier les tests d’échantillons de billes à concurrence de 50 % de la dépense avec un plafond de 1000 euros. Aussi, a-t-elle précisé qu’en cas de résultats non-conformes au nouveau cadre normatif, la Région s’engage à subsidier les travaux nécessaires à sa mise en conformité quel que soit le matériau de remplissage choisi. Toutefois, la Ministre n’a pas précisé les montants prévus dans cette enveloppe budgétaire. L’UVCW vient donc de questionner la Ministre à ce propos.

Sur ce point, le CA de l’UVCW estime que la Région doit financer intégralement le remplacement des revêtements non-conformes, dans la mesure où ces derniers ont été installés conformément à l’ancien cadre normatif en vigueur fixé par Infrasport, en vue d’obtenir les subsides. L’UVCW pense également qu’aujourd’hui, si la Région wallonne estime que ces normes ne sont pas suffisantes, elle doit en assumer la responsabilité.

Enfin, l’UVCW espère qu’en recourant à la norme recommandée par l’étude européenne ECHA (20mg/kg pour les 8 HAP), la Région wallonne s’est bien assurée que la méthodologie d’établissement des seuils ne met pas en danger les Wallons quant aux impacts sanitaires et environnementaux que peut engendrer la présence de billes issues de pneus recyclés.

Le lecteur trouvera, ci-joint l’avis du Conseil d’administration de l’Union des Villes et Communes de Wallonie, à ce sujet.

L'auteur

Tanya Sidiras

Conseiller à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Titulaire d'un master en droit obtenu à l'Université Libre de Bruxelles en 2010, elle exerce la fonction de conseiller juridique au sein de l'Union des Villes et des Communes de Wallonie depuis 2014. Ses matières principales sont le personnel des pouvoirs locaux, le sport, l'enfance et la culture.

Les articles de l'auteur

Nos formations dans cette matièreVoir le catalogue complet

Date de mise en ligne
14 Janvier 2019

Auteur
Tanya Sidiras

Type de contenu

Matière(s)

Mots-clefs

>