Ce document, imprimé le 13-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Maintien des subventions pour tout le secteur de l’ATL: communication de l’ONE

Mis en ligne le 8 Mai 2020

Nous saluons la décision prise par le conseil d’administration de l’ONE du mercredi 29 avril à savoir, maintenir les subventions dans le secteur de l’ATL afin de minimiser l’impact financier de la crise du coronavirus dans les différents secteurs de l’ATL.

Cette décision a été prise en conformité avec l’arrêté des pouvoirs spéciaux n°1 du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et permet aux opérateurs de continuer à bénéficier, en tout ou partie, de leurs subventions malgré les difficultés auxquelles a pu élaborer quatre nouvelles communications, relatives au subventionnement des opérateurs d’accueil extrascolaire de type 1, de type 2, des écoles de devoirs et des centres de vacances.

Vous trouverez ci-joint les différentes communications que l’ONE a adressées aux différents opérateurs du secteur de l’ATL :

  1. Communication aux coordinateurs accueil temps libre (CATL) : situation au 7 mai 2020
  2. Communication aux opérateurs extrascolaire de type 1, relative au subventionnement
  3. Communication aux opérateurs extrascolaire de type 2, relative au subventionnement
  4. Communication relative aux subventions des écoles de devoirs
  5. Communication aux centres de vacances, relative au subventionnement

Aussi, ce jour s’est tenu une concertation avec de nombreux représentants du secteur de l’ATL et la ministre Bénédicte Linard ayant dans ses attributions l’ATL.

Nous avons fait part de nos inquiétudes concernant le secteur de l’ATL, et plus précisément sur ce qui va se passer pendant les congés d’été. Quid ? de la tenue des plaines de jeux, des stages sportifs ? Nous avons insisté sur le fait qu’afin de préparer de manière correcte ces activités, il fallait avoir une communication claire à ce sujet et rapidement au risque que certains PO n’organisent pas ces activités, faute de personnel disponible.

N’hésitez pas à revenir vers nous pour tout questionnement afin que nous puissions les relayer lors des différentes concertations.

L'auteur

Tanya Sidiras

Conseiller à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Titulaire d'un master en droit obtenu à l'Université Libre de Bruxelles en 2010, elle exerce la fonction de conseiller juridique au sein de l'Union des Villes et des Communes de Wallonie depuis 2014. Ses matières principales sont le personnel des pouvoirs locaux, le sport, l'enfance et la culture.

Lire aussi

Date de mise en ligne

8 Mai 2020

Auteur

Tanya Sidiras

Type de contenu

>