Ce document, imprimé le 02-08-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Conférence interministérielle de la Santé du 28 octobre 2020

Mis en ligne le 29 Octobre 2020

Jusqu’au 28 octobre 2020, les personnes qui avaient eu des contacts étroits avec une personne testée positive pour le COVID-19, mais qui ne présentaient aucun symptôme, devaient être mises en quarantaine pendant dix jours, et cela, sans test. Désormais, cette règle ne s'applique plus à différents groupes professionnels, secteurs ou professions : 

•    Professionnels de la santé et du bien-être (médecine préventive, curative, aide et soins à domicile...) et leurs services de soutien administratifs, de nettoyage, de logistique et tout autre service de soutien ;

•    Services publics fédéraux de la Justice, Défense, Police, services de secours (pompiers, protection civile) ;

•    Domaine de la salubrité publique ;

•    Politique d’asile et d’immigration ;

•    Industries productrices de consommables médicaux, les médicaments et produits de santé nécessaires ;

•    Secteur de l'aide à la jeunesse ;

•    Professionnels des écoles et des milieux de la petite enfance (pour permettre aux secteurs qui précèdent la continuité de leurs activités) ;

•    Aidants proches.

 

Chaque secteur (à l'exception des secteurs de la santé et de bien-être) est invité à déterminer en priorité le (s) sous-groupe (s) à tester (dans leur secteur).

La CIM Santé du 28 octobre a toutefois modifié les consignes en termes de mise en quarantaine :

Ces groupes peuvent être testés le cinquième jour après le jour où un contact étroit a eu lieu avec une personne testée COVID-19.

- Si le résultat du test est négatif au jour cinq, la quarantaine prend fin deux jours plus tard ;

- En cas de résultat positif au test au cinquième jour, un isolement d'au moins 7 jours s'applique. Cet isolement commence le jour de l'administration du test chez les patients asymptomatiques ou le jour où les premières plaintes surviennent chez les patients symptomatiques. Lorsque des plaintes surviennent, il faut être exempt de fièvre pendant 3 jours et observer une nette amélioration de ces dernières pour sortir de l'isolement.

Les travailleurs sociaux sont visés par la notion de professionnel du bien-être.

Par ailleurs, la stratégie de testing arrêté le 19 octobre prévoit notamment qu’en ce qui concerne l'échantillonnage et les analyses de laboratoire, la plus haute priorité est à tout moment accordée aux patients symptomatiques, avec une attention particulière aux patients gravement malades, aux professionnels de la santé et aux personnes de plus de 65 ans et souffrant de comorbidités.

La notion de professionnels de santé couvre notamment tout le personnel des maisons de repos.

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Les articles de l'auteur

>