Ce document, imprimé le 02-08-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Tests rapides: à utiliser également pour faire de la prévention

Mis en ligne le 20 Avril 2021

Par circulaire du 31 mars dernier, le Ministre des Pouvoirs locaux , Christophe Collignon, a répondu positivement aux pouvoirs locaux qui souhaitaient pouvoir disposer de tests rapides antigéniques gratuits.

L’Union des Villes et Communes de Wallonie l'en remercie grandement.

Ces tests sont fournis gratuitement sur demande du pouvoir local, via la médecine du travail.

Toutefois, malheureusement, ce processus de testing est actuellement limité à la gestion des risques avérés de contamination (gestion d’un cluster dans une administration, circulation élevée du virus dans une sous-région, risque élevé de transmission du virus en fonction de la nature d’une activité, …).

Le souhait des pouvoirs locaux serait de pouvoir bénéficier de tests rapides de manière préventive afin de pouvoir disposer de davantage d’agents sur le terrain, pour accroitre la réactivité du service public local, réactivité mise à mal actuellement par l’obligation de travailler par « bulle ». 

Par exemple, une équipe qui est en contact avec le public serait testée en début de journée de travail. Si les tests sont tous négatifs, l’ensemble des membres de l’équipe pourrait alors assurer, sans entrave, son service à la population.

L’UVCW vient donc de solliciter le Ministre des Pouvoirs locaux en plaidant pour qu’un protocole puisse être recommandé afin de permettre aux tests de jouer ce rôle préventif et au service public local de (re)déployer son activité au bénéfice des citoyens.

 

L'auteur

Michèle Boverie

Secrétaire générale de l’ UVCW, Présidente du Comité de direction et du CPPT

Licenciée en Droit et pénaliste de formation, Michèle Boverie est en poste à l'UVCW depuis 1994. Elle y a exercé des fonctions d'expertise dans les matières « cadre de vie », de formation et de management. Elle a écrit plusieurs ouvrages (le PST, l’égouttage, les régies autonomes, le CWATUP révisé, la commune et le Cadre de vie, …) et de multiple articles dans le Mouvement communal. Secrétaire générale adjointe pendant 7 années, elle est actuellement Secrétaire générale depuis septembre 2018. La gouvernance (avec le PST notamment), la stratégie et le management tourné vers l’humain sont ses matières de prédilection. Elle pilote l’UVCW avec le Comité de direction et l’ensemble des collaborateurs de l’association. Elle est la secrétaire du Conseil d’Administration et du Bureau de l’UVCW et a également l'honneur de présider le CPPT de l'association. Michèle Boverie est au service de la démocratie locale et de l’ensemble des membres de l’institution dont elle partage les valeurs de pluralisme, d’indépendance et d’objectivité .

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
20 Avril 2021

Type de contenu

Matière(s)

>