Vacance commerciale : nouvel outil annoncé par le Gouvernement wallon
Ce document, imprimé le 04-07-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 2 Mai 2022

Les cellules commerciales vides constituent un des indicateurs de la vitalité des centres urbains et ruraux. Ils sont aussi et surtout un véritable fléau sur le terrain. Plus il y a de cellules commerciales vides, moins le centre est attractif. Moins le centre est attractif, plus le nombre de cellules vides risque d’augmenter. Une véritable spirale négative peut alors s’installer durablement.

De nombreuses actions sont menées par les pouvoirs publics, dont locaux, pour contrer ce phénomène. Le Conseil d’administration de l’Union des Villes et Communes avait d’ailleurs réclamé de la part du Gouvernement wallon la mise en place d’une série d’outils performants à destination des commerçants, mais aussi des pouvoirs locaux afin de déployer et dynamiser l’offre commerciale dans les cœurs de villes et de villages.

En sa séance du 28 avril, le Gouvernement wallon a décidé de la mise en place d’un outil spécifique à destination des commerçants intitulé « objectif proximité ». Il s’inscrit dans le cadre du plan de relance.

Le mécanisme décidé par le Gouvernement prendra la forme d’une prime à l’installation ou au développement d’activités et a pour but de développer ou de redéployer le commerce physique dans les centralités urbaines et villageoises de Wallonie.

Ce nouveau dispositif s’inscrit dans la continuité des mécanismes CREASHOP-VILLES et CREASHOP-PLUS qui ont été mis en place dans 36 villes et communes de Wallonie. « Objectif Proximité » comprendra deux évolutions majeures :

  • Il sera ouvert à toute la Wallonie : en effet, toutes les villes et communes wallonnes qui le souhaitent pourront se porter candidates à l’appel à projets, après avoir procédé à un diagnostic commercial de leur centralité (notons que des jurys locaux auront ensuite la charge d’évaluer les projets présentés). Les modalités et critères précis seront décidés prochainement par le Gouvernement.
  • Il ne sera plus uniquement accessible aux porteurs de projets souhaitant s’installer dans une cellule vide, mais aussi aux commerçants établis qui souhaitent réorienter substantiellement leur activité. En effet, l’appel à projets comprendra deux volets : le premier « Je m’installe » visera à soutenir l’installation de nouveaux commerces dans des cellules vides ; le second « Je me réinvente », sera destiné aux commerçants existants désirant se repositionner et/ou faire évoluer leur entreprise de façon novatrice et en lien avec les besoins identifiés de la centralité.

La prime versée aux candidats correspond à 60 % des dépenses éligibles pour un montant maximum de 6.000 euros.

L’objectif annoncé est de relancer de nouvelles activités, dynamiques, créatives, innovantes et attirantes, afin de rebooster l’attractivité dans les centres urbains et ruraux.

Le coordinateur du mécanisme sera désigné prochainement via un marché public.

Nous tiendrons évidemment nos membres informés des modalités pratiques concernant l’opérationnalisation de cette décision.

L'auteur

Alexandre Ponchaut

Conseiller à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Articles de l'auteur

Date de mise en ligne
2 Mai 2022

Type de contenu

Matière(s)

Développement local Aménagement du territoire Politique de la Ville Ruralité
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Développement local