Ce document, imprimé le 16-09-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Retour sur la journée d’étude : « Le parrainage, un outil complémentaire d’intégration pour les réfugiés et primo-arrivants ? »

Photo décorative
Mis en ligne le 23 Avril 2021

Le 1er avril dernier, l’UVCW, le HCR, la VVSG et Brulocalis ont organisé une journée d’étude en ligne sur le thème du parrainage en tant qu’outil complémentaire d’intégration pour les réfugiés et les primo-arrivants. L’évènement a réuni environ 400 participants représentant un large éventail d’acteurs publics, tant au niveau local, régional que fédéral, ainsi que des acteurs du milieu social, des initiatives citoyennes et des réfugiés, qui ont pu échanger sur la manière de relever ensemble les défis actuels de l’intégration. Cette journée faisait suite à la campagne de sensibilisation #BuddiesWithRefugees de l’UNHCR.

Ces dernières années, nous avons assisté à une augmentation des initiatives citoyennes, en ce compris de parrainage, témoignant de l’existence, au sein de la société belge, d’une volonté forte d’aller à la rencontre des réfugiés.

L’objectif du parrainage pour les réfugiés et les primo-arrivants est de leur permettre de s’insérer plus facilement dans la société d’accueil, en encourageant le tissage de liens avec la population locale, favorisant le développement de leur réseau social et une compréhension pratique de la société d’accueil, mais en offrant également  un soutien fonctionnel et pratique dans des domaines  particuliers tels que l’apprentissage de la langue, la recherche d’un logement, la scolarité ou encore la recherche de formations ou d’un emploi.

Les participants ont été unanimes sur le fait que le parrainage représente une plus-value, mais ils ont également souligné l’importance de l’existence de préconditions contextuelles et structurelles nécessaires à son succès. Il est également important que le parrainage puisse se développer aux côtés d’un engagement public conséquent pour une intégration réussie. Ceci nécessite une coordination structurelle et renforcée entre tous les acteurs concernés, y compris les communautés réfugiées elles-mêmes, afin de garantir la complémentarité et la continuité des actions. Enfin, lors de l’élaboration d’une politique d’intégration inclusive, il convient d’accorder une attention particulière aux besoins individuels et aux situations de vulnérabilité des réfugiés et des primo-arrivants, notamment celles liées à l’âge, la composition familiale, le sexe, l’identité sexuelle et les éventuelles limitations, ou encore les besoins psychologiques.

Un article CPAS+ reviendra prochainement sur cette journée d’étude.

Pour revoir la journée et/ou disposer des documents présentés par les différents intervenants (matinée plénière et/ou ateliers), veuillez consulter le site de l’HCR:  https://www.unhcr.org/be/activites/evenements

Lien : https://www.unhcr.org/be/54305-parrainage-outil-complementaire-integration-refugies-primo-arrivants.html

 

L'auteur

Cécile Thoumsin

Conseillère à la Fédération des CPAS

Diplômée de l’Université de Liège où elle a obtenu son master en droit, à finalité spécialisée en droit social, elle exerce actuellement la fonction de conseillère au sein de la Fédération des CPAS de l’Union des Villes et des Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont : les étrangers et Mediprima.

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
23 Avril 2021

Matière(s)

>