Accueil des personnes réfugiées de la guerre en Ukraine : la Wallonie entend les demandes de l’UVCW
Ce document, imprimé le 26-11-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 11 Mars 2022

Face à l’ampleur de l’accueil des réfugiés de la guerre en Ukraine, les pouvoirs locaux souhaitent co-construire au mieux avec les différents gouvernements le dispositif d’accueil, lequel sera, sous plusieurs aspects, inédit.

L’Union des Villes et Communes de Wallonie est en contact étroit avec le Ministre-Président, le Ministre des Pouvoirs locaux et du logement et la Ministre de la Santé de la Wallonie 

L’un des points les plus cruciaux sera bien entendu le défi du logement à proposer aux Ukrainiens. A de nombreux endroits en Wallonie, la solidarité et l’aide spontanée citoyenne s’expriment déjà.

L’UVCW a fait part aux différents Cabinets des Ministres cités qu’il était bien évidemment essentiel de mobiliser toutes les énergies pour assurer une capacité d’accueil optimale pour les réfugiés.

A cet égard, il nous semble important de mettre en place des incitants régionaux en vue de :

  • apporter un soutien financier aux particuliers qui ont choisi d’héberger des réfugiés ukrainiens, afin de ne pas décourager les élans solidaires (alors que les suites de la pandémie Covid et des inondations ainsi que la crise de l’énergie plongent la population belge dans une certaine souffrance) ;
  • soutenir la mise à disposition de logements habituellement dévolus au tourisme (chambres d’hôtel, airBnB, gîtes touristiques,…), à l’instar de ce qui s’est déroulé suite aux inondations ;
  • construire des habitations modulaires et rénover des logements publics non loués qui pourraient être mobilisés aisément moyennant remise en état. 

En ce qui concerne le contrôle des habitats privés qui accueilleront les personnes réfugiées, l’UVCW a bien rappelé qu’un contrôle préalable était tout à fait impossible. Ce contrôle doit s’entendre comme une vérification du lieu de vie (par l’agent de quartier par exemple, dans un délai soutenable pour les communes). Nous souhaitons aussi, par ailleurs, qu’une circulaire puisse baliser ce contrôle qui doit rester proportionné et réalisable pour toutes les communes.

A noter que plusieurs communes entendent faire signer une charte aux propriétaires privés qui accueilleront les familles réfugiées pour structurer l’accueil pour le bien-être de tous, l’hébergeur comme l’hébergé. L’UVCW collaborera avec la Région pour élaborer pareille charte.

L’UVCW sait combien, en Wallonie, la crise du logement est bien présente. Et dans certaines sous régions durement frappées par les inondations, la question du logement est plus tendue encore qu’ailleurs, le Gouvernement wallon y sera particulièrement attentif.

A noter que des pistes de relogement peuvent viser les gîtes, les lieux touristiques (camps de vacances, etc.), les camps pour pèlerins, les internats, …

Pour assurer le meilleur accueil possible, il importe donc  aussi que la Région puisse s’appuyer sur une solidarité interfédérale, et que la Belgique puisse obtenir un soutien européen pour ce faire.

La Région est en attente de décision sur ce point. Des pistes de solution sont actuellement en cours de négociation notamment en ce qui concerne l’aide de l’Union européenne.

A noter qu’à la question du logement vont également s’ajouter d’autres thématiques comme :

  • le soutien aux individus, l’aide à la personne,
  • l’accompagnement psychologique des personnes traumatisées,
  • l’accueil des enfants dans les écoles et structures para scolaires (crèches,…) ; à ce propos la Région wallonne mettra en place une task force avec la Fédération Wallonie-Bruxelles. La Région sera attentive à la facilité d’accès aux écoles (en termes de mobilité notamment),
  • l’insertion socio-professionnelle des réfugiés,

Il va de soi que cette catastrophe humanitaire s’inscrit dans une période difficile tant pour le peuple belge que pour les pouvoirs locaux (après la pandémie COVID dont nous sortons à peine et les inondations dévastatrices d’il y a 6 mois).

Il va de soi également que les pouvoirs locaux répondent déjà à l’appel mais qu’ils sont demandeurs d’un soutien sous toutes les formes possibles, tant au niveau fédéral qu’en Wallonie.

Nous remercions la Région qui, à l’initiative de son Ministre des Pouvoirs locaux et du Logement, a déjà fourni l’effort de dégager un budget de 3,55 millions d'euros afin de soutenir les villes et les communes dans la gestion opérationnelle de l'accueil et le logement des réfugiés (qui sera répartie à hauteur de 1€/habitant/commune).

Au chapitre de l’aide aux communes, l’UVCW a également insisté sur la nécessité de conserver également le personnel supplémentaire sous points APE.

Quant à l’utilisation du financement du Plan de cohésion social (PCS) pour pouvoir également financer des actions qui aideront les personnes réfugiées, le Ministredes Pouvoirs locaux s’y est montré favorable. L’UVCW a par ailleurs rappelé que le budget régional du PCS devrait absolument être augmenté.

L’UVCW souhaite également que les différents niveaux de pouvoirs coordonnent leurs actions et le support qu’ils donnent aux pouvoirs locaux. Une task force transversale tant au niveau des Gouvernements (Fédéral, régional, communautaires en ce compris la Communauté-Région germanophone) que des Administrations pourraient grandement faciliter la coordination de l’ensemble et des solutions à apporter.

***

Nous reprenons également ci-après les informations tirées du communiqué de presse de la Wallonie de ce 11.3 relatives à l’accueil des réfugiés.

 

« …

Accueil des réfugiés

 

L'Europe fait face à un afflux massif de femmes, d'enfants et d'hommes fuyant la guerre. La Belgique et la Wallonie mettent tout en oeuvre pour organiser au mieux l'accueil des réfugiés ukrainiens. Selon les projections, la Wallonie pourrait être amenée à accueillir 70.000 réfugiés ukrainiens.

 

Lors de leur arrivée sur le territoire, la prise en charge d'urgence des réfugiés relève des compétences des autorités fédérales (accueil, enregistrement et hébergement d'urgence). Une fois que les réfugiés quittent leur hébergement d'urgence, les entités fédérées, en collaboration avec les provinces et les communes, sont responsables de l'accueil plus structurel des réfugiés.

 

Le Gouvernement wallon avec la collaboration des gouverneurs des provinces wallonnes discuten de modalités pratiques de cet accueil et évaluer toutes les pistes possibles de logement.

 

Une task force composée des représentants des Ministres et des administrations wallonnes concernées sera également constituée pour organiser et coordonner l'accueil des réfugiés.

Logement

 

A ce stade, au total près de 9.000 places d'hébergements ont déjà été recensées pour la Wallonie.

 

Ces logements ont été identifiés dans les logements publics de type logement de transit, d'insertion, salles communautaires, presbytères, logements communaux ou CPAS, logements d'ASBL d'accueil, ou sur base de propositions du privé.

 

Un budget de 3,55 millions d'euros va être dégagé afin de soutenir les villes et les communes dans la gestion opérationnelle de l'accueil et le logement des réfugiés (qui sera répartie à hauteur de 1€/habitant/commune).

 

Une plateforme destinée à mettre en relation les citoyens souhaitant faire une offre de logement et les réfugiés ukrainiens à la recherche d'une solution d'hébergement est en ligne via http://ukraine.logement.wallonie.be.

 

Une dispense de permis d'urbanisme sera octroyée pour la création ou l'aménagement des structures d'accueil destinés à accueillir des réfugiés, et ce afin de faciliter au maximum les procédures administratives.

 

Santé, action sociale et emploi

 

Grâce à l'activation de la directive relative à la protection temporaire pour aider toute personne fuyant la guerre, les réfugiés ukrainiens bénéficient d'une protection immédiate dans le pays d'accueil.
 
Au niveau de la santé, une attention particulière sera accordée à la vaccination contre la covid des réfugiés, ainsi que la vaccination globale des enfants (et ce, afin de permettre leur prise en charge dans les crèches et les écoles).

 

Des équipes spécialisées dans l'accompagnement psychosocial et psychologique des personnes étrangères seront également mobilisées. Le SETIS, organisme d'interprétariat agréé par le SPW Intérieur et Action sociale est déjà actif et continuera à l'être afin de lever les freins liés à la barrière linguistique.

 

Le FOREM accompagnera également les réfugiés ukrainiens dans leur intégration sur le marché du travail. Un accent particulier sera mis sur les formations de français langue étrangère.

https://dirupo.wallonie.be/home/presse--actualites/communiques-de-presse1/presses/le-gouvernement-wallon-se-mobilise-suite-au-conflit-en-ukraine-et-sorganise-pour-accueillir-les-refugies-fuyant-la-guerre.html

 

Soutien à la population ukrainienne
Souhaitez-vous recevoir les dernières actualités par email concernant la situation en Ukraine et le soutien à sa population ?

Nos formations dans cette matièreVoir le catalogue complet

Date de mise en ligne
11 Mars 2022

Type de contenu

Matière(s)

Etrangers Logement
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Etrangers