Ce document, imprimé le 20-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Le miscanthus pour lutter contre les écoulements boueux et réduire les factures d’énergie: j’y pense

Mis en ligne le 2 Décembre 2016

Connaissez-vous le miscanthus ? Aussi appelée herbe à éléphant, cette graminée est présente depuis 1995 en Wallonie. Combustible pour chaudière biomasse, paillage horticole, litière animale : ses applications sont nombreuses. Petit à petit, on (re)découvre que la culture du miscanthus constitue une solution douce aux problèmes d’érosion et de pollutions aquatiques par les nitrates et les pesticides. En France, des communes ont choisi de chauffer leurs bâtiments avec du combustible miscanthus pour permettre aux agriculteurs de réduire les phénomènes locaux d’écoulements boueux et de pollution aquatique par les pesticides et nitrates. Un exemple à suivre en Wallonie ?

L'article complet au format PDF

Télécharger le PDF

L'auteur

Laurent Somer

Facilitateur Bioénergies - Valbiom asbl

Lire aussi

Date de mise en ligne

2 Décembre 2016

Auteur

Laurent Somer

Type de contenu

Matière(s)

>