Plaidoyer et argumentaire pour un SAFA de service public
Ce document, imprimé le 29-11-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 30 Mai 2022

L’évolution de la population appelle notamment le développement de services pour aînés.

La majorité des aînés vivent dans un habitat personnel et souhaitent y rester. Cette attente est à respecter au mieux. L’accompagnement à domicile doit poursuivre sa progression. Il est du devoir des décideurs politiques de continuer à libérer des moyens à cette fin.

Les pouvoirs locaux ont aussi une responsabilité importante à ce niveau. Il serait difficilement compréhensible que les entités locales ne prennent pas leur part face à cet enjeu et aux réponses qu’il appelle.

Cela vaut notamment pour les services à domicile et en particulier les services d’aide aux familles et aux aînés (SAFA’s). 55 appartiennent au secteur public en Wallonie. 52 sont liés à un CPAS, 3 à une intercommunale. En 2020, ils employaient un peu moins de 2.000 travailleurs.ses (source : cadastre non-marchand).

Acteurs de proximité porteurs de valeur d’égalité et de neutralité, ils ont des atouts. Ils jouent également un rôle tout particulier à l’égard des publics précarisés. A contrario, la privatisation de SAFA’s publics aboutirait à des lendemains qui déchantent en termes d’emploi APE et maribel, de financement via le FSAS mais aussi de cotisations de responsabilisation. Autant savoir.

Date de mise en ligne
30 Mai 2022

Matière(s)

Aînés
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Aînés