Ce document, imprimé le 06-05-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Eclairage public: l’Union pour une tarification spécifique

Mis en ligne le 17 Février 2011

La libéralisation du secteur de l'électricité, intervenue début 2007, a eu d'importants impacts sur les pouvoirs locaux. Les communes ont, en effet, dû faire face à de profondes mutations dans les structures de gestion des réseaux et dans la structure tarifaire qui leur est imposée, occasionnant un ensemble de surcoûts, et notamment pour ce qui concerne l'éclairage public. Les tarifs préférentiels autrefois appliqués à l’éclairage public ont ainsi fortement augmenté et tendent à s’aligner progressivement sur le tarif résidentiel. Parfois, le tarif facturé pour l’éclairage public est même supérieur au tarif basse tension.

Or, l’éclairage public participe largement à garantir la sécurité publique et constitue, de ce fait, un service à la collectivité supporté par les villes et communes. D’autre part, techniquement et économiquement parlant, l’éclairage public représente pour les fournisseurs et GRD une consommation parfaitement prévisible, n’occasionnant aucun risque sur le plan commercial et permettant même la valorisation de la production de base continue des centrales électriques (et notamment nucléaires) durant les heures creuses.

Les consommations de l’éclairage public représentent en moyenne plus de 50 % des consommations électriques à charge des communes wallonnes. Il importe donc, afin d'assurer que les pouvoirs locaux paient un prix juste aux fournisseurs en matière d'éclairage public, qu'une tarification ad hoc, spécifique et correspondant à la réalité technique et économique, soit établie en concertation avec le secteur et les pouvoirs locaux.

L’Union des Villes et Communes de Wallonie vient donc de demander à Paul Magnette, Ministre du Climat et de l'Energie, de fixer le tarif adéquat de l'éclairage public à la faveur de l’encadrement des tarifs électriques. Ce tarif permettra d'éviter un surcoût, tant pour les pouvoirs locaux que pour les contribuables en Flandre et en Wallonie et les consommateurs en Région de Bruxelles-Capitale.

L'auteur

Marianne Duquesne

Conseiller expert à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Ingénieur civil architecte, titulaire d’un master complémentaire en urbanisme et aménagement du territoire au cours duquel elle a réalisé une étude sur l’éclairage public communal, Marianne Duquesne est conseiller au sein de la cellule énergie de l’UVCW depuis 2008, après avoir officié durant plusieurs années dans la formation continuée pour le secteur de la construction. Elle est l’auteur de plusieurs guides pratiques relatifs à construction durable, à la maîtrise énergétique et à la performance énergétique des bâtiments.

Date de mise en ligne

17 Février 2011

Type de contenu

Matière(s)

>