Ce document, imprimé le 21-06-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Conseillers en énergie: l’Union demande instamment la notification officielle de la prolongation

Mis en ligne le 8 Février 2010

Afin d’encourager les pouvoirs locaux à s’engager dans un programme volontariste de maîtrise énergétique à l’échelon local, le Gouvernement wallon avait décidé de soutenir leurs actions en finançant des conseillers en énergie dans les communes. Sur base d’un appel à candidatures aux "Communes énerg-éthiques" lancé en mai 2007, 95 communes ont été sélectionnées et bénéficient de l’aide de 66 conseillers en énergie.

En octobre 2009, l’Union des Villes et Communes de Wallonie interpellait cependant André Antoine, Vice-Président et Ministre du Budget, des Finances, de l'Emploi, de la Formation et des Sports et Jean-Marc Nollet, Vice-Président et Ministre du Développement durable et de la Fonction publique sur l’urgence de prolonger le programme des "Communes énerg-éthiques", et en particulier les points APE finançant ces conseillers en énergie, points APE dont l’échéance des 2 ans était imminente (et maintenant dépassée) dans de nombreuses communes.

L’aide financière aux communes consiste en effet en l’octroi de 8 points APE par an pendant deux ans pour l’engagement du conseiller en énergie et en un subside de fonctionnement de 5.000 euros pour les deux ans (soit 2.500 euros par an). Les deux ans de points APE sont arrivés à échéance le 30 septembre 2009 dans la première commune ayant engagé un conseiller en énergie.

Cependant, la notification officielle de la prolongation aux communes tarde. Dès lors, de plus en plus de communes sont confrontées à la difficulté de conserver leur conseiller en énergie. L’Union vient donc de demander à nouveau instamment aux Ministres de transmettre rapidement aux communes cette notification officielle. Il en va ainsi de la poursuite de la dynamique et des nombreux projets lancés dans les communes.

Vu les résultats très positifs et la volonté affirmée par le nouveau Gouvernement dans sa déclaration de politique régionale de pérenniser le poste de conseiller en énergie dans les communes, il convient de pérenniser les mesures structurelles permettant aux pouvoirs locaux de maintenir et développer l’expertise en leur sein afin de poursuivre les plans d’actions initiés et de relever le défi énergétique.

L'auteur

Marianne Duquesne

Conseiller expert à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Ingénieur civil architecte, titulaire d’un master complémentaire en urbanisme et aménagement du territoire au cours duquel elle a réalisé une étude sur l’éclairage public communal, Marianne Duquesne est conseiller au sein de la cellule énergie de l’UVCW depuis 2008, après avoir officié durant plusieurs années dans la formation continuée pour le secteur de la construction. Elle est l’auteur de plusieurs guides pratiques relatifs à construction durable, à la maîtrise énergétique et à la performance énergétique des bâtiments.

Tous les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
8 Février 2010

Type de contenu

Matière(s)

>