Migrants en transit - publication d'une circulaire

Depuis un certain temps, la Fédération des CPAS suit le dossier des migrants en transit. En effet, en novembre 2019, la Fédération interpellait déjà officiellement les Ministres Di Rupo, Dermagne et Morreale sur la situation problématique en Wallonie (source : https://www.uvcw.be/espaces/cpas/actions/33,80,38,38,2074.htm). Dans l’avis du 19 septembre 2019 relatif à la Déclaration politique wallonne, la Fédération des CPAS plaidait également pour la prise en considération, à sa juste hauteur, de la problématique des transmigrants. Outre la garantie du respect des droits humains des migrants en transit, nous demandions au Gouvernement wallon de veiller à se concerter avec le Gouvernement fédéral dans ce cadre et, complémentairement, à mettre en place des solutions à l’échelon régional.

La Fédération des CPAS a pris part aux groupes de travail sur le sujet, organisés à l’échelon régional, aux côtés des cabinets précités et du secteur associatif, pendant et après le confinement. La Fédération des CPAS a également été informée d’une réunion inter-cabinets (régionaux et fédéraux) sur le sujet, fin de l’été 2020.

Le 21 septembre dernier, les Ministres Morreale (Ministre notamment de l’Action sociale) et Dermagne (ancien Ministre wallon des Pouvoirs locaux) ont adressé une lettre-circulaire (n° inforum 339213) relative à la situation des migrants en transit en Wallonie aux Bourgmestres, Collèges communaux, Présidents de CPAS, Bureaux permanents, Gouverneurs, Collèges provinciaux ainsi qu’aux organismes actifs en matière d’action sociale et d’intégration. La circulaire a pour objet d’informer, sensibiliser et outiller les acteurs, dont les pouvoirs locaux, confrontés aux migrants en transit sur leur territoire. Celle-ci est disponible sur le site du SPW action sociale (http://actionsociale.wallonie.be/integration/parcours-integration-primo-arrivants). Cette circulaire démontre l’intérêt du Gouvernement wallon porté à cette thématique.

La Fédération des CPAS restera attentive aux futures concertations en la matière, et ce, quel que soit le niveau de pouvoir. En effet, l’accord du Gouvernement fédéral prévoit que « dans le respect total de la répartition actuelle des compétences, le Gouvernement misera, en matière de gestion de la migration de transit, sur un trajet humanitaire offrant une solution durable dans le cadre, soit des procédures de séjour existantes, soit d’un trajet de retour. Dans le même temps, le gouvernement examinera avec les entités fédérées quelles mesures annexes peuvent être prises pour prévenir les inconvénients engendrés par la migration de transit, notamment sur les parkings d’autoroutes » (pp.126-127). À suivre !  

L'auteur

Cécile Thoumsin

Conseillère à la Fédération des CPAS

Diplômée de l’Université de Liège où elle a obtenu son master en droit, à finalité spécialisée en droit social, elle exerce actuellement la fonction de conseillère au sein de la Fédération des CPAS de l’Union des Villes et des Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont : les étrangers et Mediprima.

Lire aussi

Date de mise en ligne

14 Octobre 2020

Matière(s)

Mots-clefs

>