Prime à la création de places ILA et réaction des Fédérations de CPAS
Ce document, imprimé le 04-10-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 16 Septembre 2022

La Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration a envoyé un appel à la création de nouvelles places ILA subsidiées par une prime. Les Fédérations de CPAS réagissent et demandent une rencontre.

1/ La lettre aux CPAS

Début septembre, les CPAS ont reçu une lettre de la Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Nicole de Moor, lançant un appel à la création de places d’accueil ILA supplémentaires. Grâce au fonds d’impulsion (500 000€/an), les CPAS qui ouvriraient de nouvelles places pourront bénéficier d’une prime dont les montants 2022 oscillent entre 2000 et 3500€ selon le type de logement et le type de public accueilli.

 

2/ Le courrier des Fédérations de CPAS

Suite aux réactions du terrain, les Fédérations de CPAS ont interpellé la Secrétaire d’État et demandé:

  • Plus de stabilité sur le réseau d’accueil à long terme, pour éviter le « yoyo » d’ouverture/fermeture de places;
  • Une clarification sur le financement de des ILA (subsides ILA, réserves…), demande déjà transmise à ses prédécesseurs et qui reste, à l’heure des indexations tous azimuts (salaire, loyer, charges…), toujours en attente d’une clarification compliquant l’équilibre budgétaire des ILA;
  • D’accueillir plus de DPI en procédure en ILA (et pas que des accueils de transition où l’ILA est comparée régulièrement à une agence immobilière) ;
  • Des précisions sur le rôle des CPAS dans la future politique d’accueil ;

Par ailleurs, les Fédérations ont relayé leur inquiétude quant à un assouplissement de la mesure « suppression code 207 » et des impacts que celle-ci aurait sur les CPAS sur qui reposerait, in fine, une recherche de logement et l’octroi de l’aide sociale équivalente au revenu d’intégration.

Enfin, les Fédérations ont sollicité une rencontre avec la Secrétaire d’État pour discuter des pistes de solution possibles concernant les points susmentionnés.

L'auteur

Cécile Thoumsin

Conseillère à la Fédération des CPAS

Articles de l'auteur

Nos formations dans cette matièreVoir le catalogue complet

Date de mise en ligne
16 Septembre 2022

Matière(s)

Etrangers Aide sociale
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Etrangers

Mots-clefs