Ce document, imprimé le 07-05-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Aide soignant – Maison de repos - possibles actes complémentaires moyennant une formation de 150 heures

Mis en ligne le 19 Mars 2019

À l’heure actuelle,  les aides-soignants peuvent assurer 18 actes  (Télécharger les activités ici) après délégation par un infirmier. Il s’agit par exemple d’assurer les soins d’hygiène aux patients, de prendre le pouls et la température corporelle, de prendre des mesures préventives contre les infections ou les escarres, etc.

A partir du 1.9.2019, les aides-soignants pourront poser des actes supplémentaires

https://www.health.belgium.be/sites/default/files/uploads/fields/fpshealth_theme_file/2019_03_18_ar_elargissement_activites_aides-soignants.pdf

*Mesure de paramètres concernant les différentes fonctions biologiques, y compris la mesure de la glycémie par prélèvement sanguin capillaire. L’aide-soignant doit faire rapport de ces mesures dans les meilleurs délais et de manière précise à l’infirmier.

*Administration de médicaments, à l’exclusion des substances stupéfiantes, préparés par un infirmier ou un pharmacien, par les voies d’administration suivantes:

- orale (y compris l’inhalation),

- rectale,

- gouttes ophtalmiques,

- gouttes auriculaires,

- percutanée, et

- sous-cutanée: uniquement pour l’injection sous-cutanée d’héparine fractionnée.

*Alimentation et hydratation par voie orale.

*Enlèvement manuel de fécalomes.

*Enlever et remettre les bandages ou les bas destinés à prévenir et/ou traiter des affections veineuses.

 

Pour pouvoir poser ces nouveaux actes, les aides-soignants devront suivre 150 heures de formation soit dans leur cursus de base, soit en formation complémentaire. Un maximum de la moitié des heures supplémentaires seront effectuées dans le cadre d’un stage pratique.

Il revient maintenant aux  Communautés d’adapter la formation de base de l’aide-soignant à partir du 1er septembre 2019 pour que l’ensemble des aides-soignants qui seront diplômés disposent à l’avenir des compétences appropriées. Les aides-soignants qui travaillent déjà devront suivre une formation complémentaire.

Observation :

La mesure n’a pas été concertée avec les Fédérations de maisons de repos.

  1. Pour les aides soignantes actives sur le terrain rien ne change.
  2. Le texte est applicables 10 jours après publication, soit le 28 mars.
  3. Il y a une erreur légistique à la page 27.325 du Moniteur : le titre devrait être « 2° Liste du 1er septembre » (et non « 1° liste du 12 janvier 2006 »)

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Tous les articles de l'auteur

Date de mise en ligne

19 Mars 2019

Type de contenu

Matière(s)

>