Ce document, imprimé le 07-12-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Personne de référence pour la démence - Nouveau cadre

Mis en ligne le 15 Octobre 2021

Le cadre légal de l’exercice de la fonction de personne de référence pour la démence est revu par un arrêté du 16 septembre 2021 publié le 4 octobre. Les maisons de repos concernées ont deux mois à partir du 4 octobre pour s’y adapter.

16 septembre 2021 - Arrêté du Gouvernement wallon modifiant l'annexe 120 du Code réglementaire wallon de l'Action sociale et de la Santé

Cette réforme découle d’une concertation de l’Aviq entamée avant le Covid avec les personnes exerçant cette fonction. La Fédération avait informé le terrain de cette évolution fin juin 2021 dans ses formations.

Le principe d’un plan d’action annuel est introduit.

Le directeur sollicite le référent pour la démence afin qu’il propose, en concertation avec l’infirmier-chef et les membres du personnel, un plan d’action annuel visant à améliorer la qualité de vie des personnes présentant des troubles cognitifs.

Ce plan d’action définit les objectifs, les traduit en actions, indique les professionnels qui participent à l’exécution de chaque action, veille à l’exécution des actions et les évalue.

Le plan d’action est validé par le directeur et intégré au projet de vie.

Le rôle de la personne de référence pour l’accompagnement des familles est explicité autour de deux axes :

  • participer à l’accueil des familles lors de l’entrée du résident dans l’établissement et dans les semaines qui suivent ;
  • être à l’écoute des familles et rester une personne de référence concernant l’évolution de la maladie du résident et de ses manifestations.

Les conditions de financement ne sont pas modifiées. Une personne de référence n’est donc pas requise dans chaque maison de repos. Il est loisible à une maison d’activer le complément de 0,084 ETP de personnel de réactivation au 1.1.2021 pour étendre les prestations de cette personne. Ce complément est acquis mais l’arrêté n’est pas encore publié.

La formation de base passe à 70 heures au 1.10.2022 avec un accent sur la gestion de projet. Les personnes en fonction ne doivent pas suivre un cursus complémentaire.

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
15 Octobre 2021

Type de contenu

Matière(s)