Educateur en maison de repos – points de repère
Ce document, imprimé le 07-12-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 22 Août 2022

Comme dans le secteur des personnes avec handicap, de plus en plus de maisons de repos travaillent avec des éducateurs, plus particulièrement pour l’accompagnement de personnes avec troubles cognitifs. Cela pose des questions pratiques notamment quant à l’exécution des toilettes. L’Ific va être de large application. Pour les éducateurs, en ce qui concerne l’exécution des tâches soignantes, la description de fonction précise :

  • aide les patients/résidents lors des soins corporels et d'hygiène quotidiens, tels que s'habiller, se laver, se raser ;
  • veille au confort général des patients/résidents ;
  • aide les patients/résidents à manger et à boire (patients ne souffrant pas de troubles de la déglutition ou n'étant pas nourris par sonde) ;
  • Exécute des tâches ménagères, comme préparer et distribuer les repas et ranger les chambres.

Sans préjudice d’évolution légistique ultérieure, c’est une référence de bonne pratique.

Le guide social a récemment publié un intéressant témoignage d’une éducatrice en maison de repos.

Eneo avait de son côté publié en 2020 un focus intéressant intitulé sur l’éducateur spécialisé en MRS, un métier aux avantages méconnus.

La parole a été donnée à un éducateur en maison de repos publique dans le CPASPlus d’août septembre 2022 repris en lien.

Date de mise en ligne
22 Août 2022

Type de contenu

Matière(s)

Aînés Personnel / RH
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Aînés

Mots-clefs