Ce document, imprimé le 01-03-2024, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 23 Décembre 2022

La dernière communication fédérale sur le testing (10/11/2022) a été rappelée ce 23 décembre par l’Aviq. Un échange initié par l’Aviq sur les tests PCR au retour d’hospitalisation et le respect des normes d’agrément MR-S relative aux missions du MCC a suivi.

Échange de mails :

Aviq - "Les hôpitaux nous rapportent que nombre de MR-S réclament un test PCR avant le retour d’un résidant hospitalisé, dans l’établissement, ce qui ne correspond pas aux indications actuelles du testing. Ils ne peuvent donc le facturer au patient, à la suite des règles de l’INAMI. Ils vont donc soit refuser cette demande de test, soit la facturer à l’établissement qui le réclame, sans pouvoir refacturer au résidant, car celui-ci ne l’a pas demandé et que ce test ne répond pas aux critères de remboursement.

En parallèle, les lits hospitaliers sont bien remplis actuellement, notamment du fait des affections respiratoires en général, donc hors Covid.

Dès lors, votre attention est attirée pour que les établissements soient conscients qu’une demande de testing préalable au retour, n’est pas admissible, dans les conditions de remboursement actuelles."

J.-M. Rombeaux - "De façon générale, plusieurs MR-S ont eu des clusters suite à des retours d’hospitalisation.

L’arrêté du Gouvernement wallon du 28 octobre 2021 est relatif aux missions des médecins coordinateurs et conseillers en maison de repos et de soins et en maison de repos et portant modification de l’annexe 120 du Code réglementaire wallon de l’Action sociale et de la Santé. Il est joint.

Parmi les nouvelles missions du MCC, il prévoit notamment :

 « 9.3.12.4. Fonction et Missions.

10° veille à obtenir un certificat médical qui donne les indications de suivi de traitement et l’état sanitaire du résidant au retour d’une hospitalisation, en cas d’épidémie. Il est informé du portage par un résidant d’un germe potentiellement dangereux pour la communauté; ».

Vu l’info reçue de l’Aviq, comment la MR-S respecte-t-elle pratiquement cette norme d’agrément ? Sur quoi se fonde l’information de l’hôpital ?"

Aviq - "La fiche de liaison gériatrique sera de nature à répondre à ton interrogation.

Nous y avons travaillé avec le secteur hospitalier, et dès le début de l’année 2023, une rencontre sera organisée avec les Fédérations MR.S et les acteurs déjà concernés en vue de valider le contenu de la fiche de liaison gériatrique et d’entamer le processus de dématérialisation de celle-ci. Cette dernière se traduira en étapes successives jusqu’à l’inclusion dans les logiciels et pour ceux qui n’en ont pas, via une web app mise à disposition par le RSW.

Cette fiche sera mise à jour de part et d’autre et accompagnera le résidant/patient dans ses transferts entre les deux types d’établissements.

De même, nous aurons un projet visant à ce que les médecins généralistes mettent à jour le SUMEHR de chacun de leur patient, avec la volonté d’en augmenter le nombre. Une communication ad hoc sera préparée à ce sujet qui sera aussi abordée dans le cadre de Proxisanté.

Obtenir un certificat médical ou échanger les données via la fiche de liaison gériatrique qui accompagnera le résidant/patient est différent de l’exigence d’un test Covid."

Ndlr : Dans l’entretemps, il y un « vide ».

Voir le catalogue complet

Date de mise en ligne
23 Décembre 2022

Type de contenu

Matière(s)

Aînés Personnel/RH Santé
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Aînés