Plans de délestage en cas de pénurie d’énergie : des réponses apportées par la Ministre fédérale de l’énergie et Elia
Ce document, imprimé le 07-12-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 10 Novembre 2022

Au regard de la situation exceptionnelle des marchés de l’énergie, des conséquences de l’invasion russe en Ukraine et des risques de pénuries d’énergie qui pourraient se produire durant la saison hivernale, des plans de délestage doivent être créés ou revus pour les différentes hypothèses qui pourraient survenir (pénurie de gaz, déséquilibre du réseau créé par une pénurie d’électricité, effondrement de la fréquence électrique, etc.).

Début octobre 2022, l’Union des Villes et Communes de Wallonie a envoyé un courrier aux gouvernements fédéral et wallon, ainsi qu’aux GRD wallons, Elia et Fluxys avec nos revendications relatives à ces plans de délestage ainsi qu’aux mesures d’urgence qui en découlent. Nous souhaitions rappeler les éléments essentiels pour les communes, pouvoir de proximité de première ligne, qui seront amenées à gérer les conséquences des différents plans dont question, mais également première autorité publique en charge de la sécurité publique.

Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité Elia ainsi que la Ministre fédérale de l’énergie nous ont répondu.

Concernant les inquiétudes de l’UVCW quant à la situation exceptionnelle sur les marchés de l’énergie que nous évoquions, Elia précise que : « sur base des informations dont nous disposons à l’heure actuelle, nous n’anticipons pas de risque de pénurie d’électricité et par conséquent, nous ne nous attendons pas à devoir activer des moyens de délestage à cette fin au cours de cet hiver. Par ailleurs, le système électrique peut être confronté à d’autres phénomène que la pénurie d’électricité. Il est par exemple nécessaire de disposer d’un plan pour faire face à la survenance de phénomène soudain affectant la fréquence mesurée sur le réseau, plan permettant le délestage automatique de points de charge électrique. »

La Ministre fédérale de l’énergie rappelle que le risque zéro n’existe pas et que c’est pour cette raison que les plans d’urgence relatifs à l’approvisionnement en électricité et en gaz existent !

Plan d’urgence gaz

Le « Plan d’urgence Gaz » a été actualisé en septembre dernier. Concernant la protection des services publics au sens large et l’écartement de tout délestage des services de police et d’incendie, des services hospitaliers, des maisons de repos … la Ministre fédérale de l’Energie nous confirme que « les services publics sont bien considérés comme ‘clients protégés’ pour autant qu’ils soient connectés à un réseau de distribution ou de transport de gaz ET qu’ils offrent des services d’hébergements et/ou de préparation de repas, un service d’aide sociale ou un service de secours (par exemple, des maisons de repos et de soins, résidences pour personnes âgées ou en situation de handicap, services d’aide à la jeunesse, prisons, casernes de pompiers, commissariats de police, …) ».

L’UVCW se réjouit de cette confirmation, mais regrette que les services publics, qui ne rentrent pas dans les conditions des « clients protégés », soient considérés comme des « clients normaux » (il s’agit notamment des crèches, écoles, administrations, lieux culturels, infrastructures sportives, …). Pour ces clients, la ministre fédérale de l’Energie nous informe que « la réduction volontaire ou ordonnée de l’approvisionnement en gaz des clients normaux se fera en dernier recours en cas de pénurie de gaz, après de nombreuses autres mesures préalables liées au marché du gaz, et de manière progressive afin de permettre notamment à chaque entreprise, collectivité ou autorité concernée de diminuer ou suspendre ses activités en toute sécurité. 

Pour éviter d’appliquer l’ultime mesure d’urgence d’un délestage technique, ces réductions volontaires ou obligatoires devront être appliquées par tous les clients normaux, sur tout le territoire belge, sans distinction géographique ou démographique. A défaut, en fonction de la situation au moment même du réseau ou encore des conditions météorologiques, la coupure physique de l’alimentation en gaz de certaines zones fera l’objet d’une décision prise par les Ministres concernés en phase fédérale. »

Gageons que, en cas de besoin, les mesures de réduction volontaire ou obligatoire de consommation de gaz soient mises en place en concertation étroite entre les autorités locales, fédérales, les gestionnaires de réseaux mais aussi tous les clients dit normaux afin d’éviter d’en arriver à une coupure physique de l’alimentation en gaz de certaines zones.

Plan d’urgence électricité

Le plan de délestage manuel du réseau électrique élaboré en 2014 par le Gouvernement fédéral est toujours à l’œuvre à l’heure actuelle et est mobilisable lorsqu’une situation de pénurie est anticipée.  La Ministre fédérale de l’énergie nous informe que, comme chaque année, « son administration, la DG énergie du SPF économie, collabore avec le Centre de crise National qui veille à l’actualisation de la liste des High Priority Significant Grid Users (HPSNG) en concertation avec les Gouverneurs et les centres régionaux de crise (dont le CRC-W en Wallonie). Les hôpitaux figurent bien sur cette liste des HPSNG. Les stations de pompage d’eau sont quant à elles reprises sur une liste annexe de connexions supplémentaires qui pourraient être alimentées en priorité au moment-même en fonction de la situation et dans le cadre de la gestion collégiale de crise. Le rajout des commissariats de police sur cette liste fait actuellement l’objet de concertation avec Elia. »

Elia nous indique que nos demandes de ne pas délester ou de réduire au maximum le délestage de certains utilisateurs du réseau (cf. services de police, infrastructures de démergement, infrastructures gérant des radioéléments, les systèmes de communications, …) doivent être prises en considération dans le cadre de l’élaboration de la liste des utilisateurs prioritaires du réseau. Il revient in fine à la Ministre de l’énergie d’approuver cette liste d’utilisateurs de réseau prioritaire, nous espérons être entendus.

Concernant le plan de délestage automatique (Low Frequency Demand Disconnection) en cours d’actualisation, la Ministre fédérale de l’énergie nous assure qu’elle « suivra avec attention les conclusions des discussions entre les parties prenantes afin que le gestionnaire de réseau puisse disposer d’une procédure efficace contre tout black-out incontrôlé, en tenant compte de l’impact sociétal et économique d’un tel délestage soudain. »

Elia rappelle que « le Plan de délestage automatique vise à couper de la charge électrique (consommation) lorsque la fréquence du réseau électrique baisse sous les 49Hz. Il s’agit de réagir en moins de 0,3 secondes (conformément aux prescrits européens) pour éviter un effondrement de la fréquence donc la possibilité d’un black-out dans la zone en déséquilibre au niveau belge et européen. … A la différence des situations de pénurie qui peuvent être anticipées et mener à une gestion du délestage de charge électrique, le moment d’activation du Plan automatique ne peut pas être anticipé. … En ces situations, il n’est pas possible d’éviter la coupure de certains utilisateurs de réseau. On parle de délestage non-sélectif. Cependant, les utilisateurs de réseau dits prioritaires pourront être réalimentés, le plus rapidement possible par les gestionnaires de réseau de distribution. »

Dans notre courrier, nous plaidions pour que les zones les plus densément bâties soient systématiquement reléguées dans les phases les plus tardives des opérations de délestage, de manière que leur délestage ne puisse être réalisé qu’à défaut d’autres options, dans des situations critiques.

Elia nous rappelle que « la révision du plan de délestage automatique vise à augmenter les volumes de charge délestable par l’ajout de postes de transformation additionnels à la liste déjà existante. Pour ce faire, nous envisageons d’ajouter à la liste contenue actuellement dans le Plan existant des postes alimentant des zones rurales et certaines villes de taille limitée. Sur ce dernier point, Elia et les autorités fédérales ont bien noté votre position, à savoir : considérer l’activation de zones les plus densément peuplées dans les dernières tranches du Plan de délestage automatique. Une proposition en ce sens sera faite lors de la prochaine réunion de travail prévue avec les différentes parties prenantes. »

Nous ne manquerons pas de réitérer à nouveau nos demandes lors de la prochaine réunion de travail fixée fin novembre. Nous relayerons les scénarios finalement retenus pour ce nouveau plan de délestage automatique lorsqu’il sera finalisé.

Soutien à la population ukrainienne
Souhaitez-vous recevoir les dernières actualités par email concernant la situation en Ukraine et le soutien à sa population ?

Date de mise en ligne
10 Novembre 2022

Type de contenu

Matière(s)

Energie
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Energie