Ce document, imprimé le 23-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Armement des agents de police: l’UVCW réclame des moyens financiers au Fédéral

Mis en ligne le 11 Avril 2016

L’UVCW a pris connaissance de la volonté de Jan Jambon, Ministre de l’Intérieur, de permettre d’armer tous les nouveaux agents de police du même armement que les fonctionnaires de police. La possibilité serait même laissée aux agents de police déjà en fonction de suivre une formation leur permettant de disposer du même armement.

Une telle décision engendre des coûts liés à l’achat des armes à feu et des matraques, et plus largement de toutes armes dont il serait question d’armer les agents de police, mais également liés à l’augmentation de la durée de la formation des agents de police, notamment au maniement de ces armes.

Outre le fait que la volonté d’armer les agents de police ne fait pas l’unanimité au sein des responsables des zones de police, l’UVCW constate qu’il s’agit avant tout d’une décision du Gouvernement fédéral.

Et même si les autorités zonales avaient le choix d’armer leurs agents de police, il n’en demeure pas moins que cette mesure n’est pas neutre financièrement pour les pouvoirs locaux.

Dès lors, l’UVCW a demandé au Gouvernement de dégager les moyens nécessaires au financement d’une telle mesure et de ne pas obliger les zones de police, qui ne sont pas toutes demandeuses d’une telle mesure, à financer des décisions qui sont prises à un autre niveau.

L’état des finances des zones de police, et des communes qui les alimentent largement, est bien connu. Celui-ci ne leur permet pas de dégager des moyens financiers destinés à couvrir le coût de mesures décidées par un autre niveau de pouvoir.

Par ailleurs, c’est bien dans le cadre de projets étendant les possibilités d’armement aux seuls agents de police, à l’exclusion, notamment, du personnel « Calog » ou d’autres fonctionnaires locaux externes aux services de police, que s’inscrit le présent avis. L’état des réflexions en la matière ne semble pas permettre d’aller au-délà de cette question des agents de police.

L'auteur

Isabelle Dugailliez

Conseiller juridique à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Licenciée en droit de l'Université catholique de Louvain et titulaire d'un master complémentaire en droit social (ULB), elle exerce actuellement la fonction de conseiller juridique à l'Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont le personnel de la fonction publique locale en général et plus particulièrement celui des zones de secours et des zones de police, mais aussi la protection de la vie privée du travailleur ainsi que la propriété intellectuelle.

Lire aussi

Date de mise en ligne

11 Avril 2016

Type de contenu

Matière(s)

>