Ce document, imprimé le 10-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Consignes aux MR et MRS - Retour d'hôpital

Mis en ligne le 2 Avril 2020

La période de crise sanitaire que nous vivons est exceptionnelle et tous nous avons une part à prendre pour en sortir vainqueur. Si nous comprenons aisément qu’il est nécessaire de garantir la capacité de tous les hôpitaux à accueillir des patients qui nécessitent des soins urgents voire intensifs en nombre de plus en plus important, il est également vital de maintenir l’état sanitaire des maisons de repos et des maisons de repos et de soins qui au quotidien font le maximum pour protéger leur population hébergée, fragile, et les membres de leur personnel. C’est d’ailleurs un rôle qui est imposé au directeur au point 8.6. de l’Annexe 120 du Code réglementaire wallon de l’action sociale et de la santé : « Le directeur doit prendre toute précaution visant à assurer la prophylaxie des maladies contagieuses ».

Dans ce contexte et à dater de la présente communication :

  • tout hébergement d’une personne en maison de repos (ou maison de repos et de soins), qu’elle vienne du domicile ou d’un autre établissement, qu’elle revienne dans son établissement après une hospitalisation ou qu’elle arrive dans l’établissement après une hospitalisation (l’hospitalisation s’entend d’un séjour et non pas d’une consultation ou d’un traitement ambulatoire) ne pourra se faire que si ce résident dispose d’un certificat médical de non contagion;
  • à son arrivée dans l’établissement, ce résident restera isolé dans sa chambre pendant une période de 14 jours au cours desquels ses paramètres de santé (prise de température, observation de signes d’infection…) seront pris et reportés dans son Dossier Individualisé de Soins;
  • en fonction des besoins de ce résident et dans toute la mesure du possible, l’établissement veillera à identifier les membres du personnel qui se relayeront.

Le certificat médical qui accompagnera le résident devra indiquer :

  1. que l’état clinique du patient permette qu’il sorte de l’hôpital – plus besoin de soins aigus de type respirateur, soins de trachéotomie, oxyflow ;
  2. que les paramètres de température, d’orientation espace et temps (sauf pour un résident déjà catégorisé dément), de type respiratoire sont normaux.

Cette précision sera portée à la connaissance des hôpitaux par l’AVIQ, Direction des soins hospitaliers.

Ce résident sera mis en isolement-gouttelettes au moins 14 jours (cf. circulaire du 15 mars 2020, le résident devant être considéré a minima comme « cas possible »).

Pour les nouvelles entrées en MR-MRS (en dehors de tout contexte d’hospitalisation), le certificat médical fera rapport de l’état sanitaire de la personne. Celle-ci sera mise en isolement 14 jours. 

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Lire aussi

Date de mise en ligne

2 Avril 2020

Type de contenu

Matière(s)

Mots-clefs

>