Circulaire AVIQ - Modalités techniques pour la facturation aux organismes assureurs wallons de prestations non réalisées à cause de la crise du COVID-19

Les maisons de repos, de repos et de soins et les centres de soins de jour étant confrontés à une diminution de leurs activités en raison du COVID-19, le Gouvernement a décidé de garantir le maintien des financements, notamment via un mécanisme de facturation des journées fictives.

L'AVIQ a rédigé une circulaire qui revient sur les modalités pratiques de cette mesure qui est conditionnée par le fait que les employeurs renoncent à mettre leur personnel au chômage temporaire pour des raisons économiques

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Lire aussi

Date de mise en ligne

1er Juillet 2020

Type de contenu

Matière(s)

Mots-clefs

>