Un testing élargi est un devoir de précaution envers les habitants des maisons de repos. Le sens de l’urgence est présent en Wallonie - Il doit s’imposer à Bruxelles et au Fédéral

22 juillet 2020 - Le Conseil national de sécurité se réunira le 23 juillet dans un contexte de rebond localisé de l’épidémie. Cinq Fédérations des maisons de repos, tant du secteur public que privé, ont écrit à la Première Ministre, Sophie Wilmes en sa qualité de Présidente du Conseil National de Sécurité ainsi qu’aux Ministres régionaux de la Santé. Les leçons sont à tirer en maison de repos. Un testing élargi est un devoir de précaution envers ses habitants.

27 juillet 2020 - Ce week-end, le feu est passé à l’orange en Belgique dans la crise du Covid. La situation est grave. Dans un contexte de rebond généralisé, un testing élargi est plus que jamais un devoir de précaution à l’égard des résidants des maisons de repos. La Wallonie a pris sa responsabilité ce 24 juillet. Bruxelles et le Fédéral doivent le faire à leur tour. Vu le CNS avancé de ce lundi, six Fédérations de maisons de repos réinterpellent les décideurs par voie de presse

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Lire aussi

Date de mise en ligne

27 Juillet 2020

Type de contenu

Matière(s)

Mots-clefs

>