Vers des tests salivaires en maison de repos

La Wallonie a décidé d’acheter des tests salivaires au bénéfice des maisons de repos et structures d’hébergement pour un montant de plus de 7 millions d’euros. Un partenariat vient d’être conclu en ce sens avec l’ULg. Cela devrait permettre de tester toutes les semaines le personnel de toutes les maisons de repos durant la seconde vague et d’assurer une complémentarité aux dispositifs de testing en place. 300 000 tests pourraient déjà être réalisés d’ici le 31 décembre 2020.

Selon une étude de l’AFPMS (Agence fédérale des médicaments et des produits de santé), « l'analyse de la salive n'est pas adaptée au diagnostic individuel du virus COVID-19 chez les patients symptomatiques et les contacts à haut risque. Toutefois, le prélèvement de salive est susceptible d'être suffisamment efficace pour identifier les porteurs de virus asymptomatiques avec une charge virale moyenne à élevée dans le contexte de campagnes de dépistage systématique ».

À cette aune et dans l’état actuel des connaissances, le test salivaire apparaît comme un complément aux test PCR. La décision prise par la Région est donc pertinente, la Fédération des CPAS tient à la saluer. Celle-ci ne remplace toutefois pas les test PCR du Fédéral. Il conviendra d’être attentif à ce que les éléments logistiques puissent utilement être mis en place, étant donné que 37 500 travailleurs dans les maisons de repos wallonnes devraient être testés chaque semaine.

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Lire aussi

Date de mise en ligne

22 Octobre 2020

Matière(s)

Mots-clefs

>