CP Gouvernement de Wallonie – Mesures pour les subsides et aides à l’emploi

Le développement du coronavirus a et aura un impact économique et social considérable en Wallonie. Pour limiter les répercussions sur les travailleurs, les entreprises, les personnes en recherche d’emploi ou encore le secteur de la réinsertion et de l’économie sociale, le Gouvernement de Wallonie, à l’initiative de la Ministre de l’Emploi, Christie Morreale, vient d’adopter plusieurs mesures visant à maintenir les subsides et les aides à l’emploi. Concrètement, le Gouvernement a décidé :

- de neutraliser, pour une durée de trois mois, l’impact négatif sur le calcul des subventions des opérateurs, de la baisse d’activités et de soutenir ceux qui ont développé de nouveaux canaux d’interaction.

- de maintenir tous les dispositifs d’aides à l’emploi (APE, Impulsion, SESAM, articles 60-61, etc.) pour autant que les employeurs ne recourent pas au chômage économique.

« Ces mesures prises aujourd’hui visent à atténuer les effets négatifs de cette épidémie, préserver l’emploi et stimuler la reprise future des activités », précise Christie Morreale. Des dispositifs spécifiques ont été pris pour de nombreux opérateurs actifs dans le domaine de l’emploi, de la formation, de l’insertion socioprofessionnelle et de l’économie sociale.

Le détail, mesure par mesure, dans ce document.

L'auteur

Marie Castaigne

Conseillère

Licenciée en sociologie, elle s'est spécialisée en analyse de données chiffrées et dans ce cadre, a travaillé plusieurs années à l'Institut national de Statistique (Statbel), sur les données relatives à la pauvreté en Belgique. Depuis 2017, elle conseille les CPAS par rapport à l'insertion professionnelle des bénéficiaires (contrats articles 60, § 7, 61, SINE, aides à l'emploi). Elle réalise également des études chiffrées pour la Fédération des CPAS.

Lire aussi

Date de mise en ligne

2 Avril 2020

Type de contenu

Matière(s)

ISP

Mots-clefs

>