Ce document, imprimé le 15-05-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Adaptation de la stratégie de dépistage par la CIM Santé du 14 novembre

Mis en ligne le 18 Novembre 2020

Tous les contacts à haut risque asymptomatiques seront à nouveau testés par PCR à partir du 23 novembre 2020, au jour 7 qui suit le jour du contact à haut risque.

Pour mémoire, la quarantaine signifie que vous êtes préventivement écarté(e) pour limiter une potentielle propagation de la Covid-19. L’isolement signifie que vous devez rester à la maison parce que vous êtes malade ou avez été testé(e) positif(ve) au coronavirus. Les mesures à respecter sont reprises sur le site Sciensano.

https://www.info-coronavirus.be/fr/quarantaine-isolement/

Il y a quarantaine le jour après le dernier contact à haut risque avec la personne infectée.

Si ce test est positif, le contact à haut risque est placé en isolement pendant au moins 7 jours à compter du jour où le test a été effectué.

-->  7 jours de quarantaine + au moins 7 jours d’isolement.

Si ce test est négatif, le contact à haut risque peut sortir de sa mise en quarantaine, mais maintenir une vigilance accrue pendant un total de 14 jours après le dernier contact à haut risque (tenant compte des exceptions en vigueur pour le personnel des soins).

--> 7 jours de quarantaine + 7 jours de vigilance accrue.

Si aucun test n'est effectué ou si le résultat du test n'est pas disponible à temps, la quarantaine des contacts à haut risque asymptomatiques cesse après 10 jours à compter du jour du dernier contact à haut risque. Cette quarantaine est ensuite suivie d'une période de 4 jours de vigilance accrue

--> 10 jours de quarantaine + 4 jours vigilance accrue.

En cas de vigilance accrue, le travail est possible avec les gestes barrières et pas de pause avec les collègues.

Cela implique que la stratégie « 5+2 » de la CIM du 28 octobre ne vaut plus notamment pour les travailleurs du secteur de la santé et du bien-être.

Pm, ces groupes pouvaient être testés le cinquième jour après le jour où un contact étroit avait eu lieu avec une personne testée COVID-19. Si le résultat du test était négatif au jour cinq, la quarantaine prend fin deux jours plus tard.

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Tous les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
18 Novembre 2020

Type de contenu

Matière(s)

>