Ce document, imprimé le 12-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Taille et élagage des arbres et des haies: attention aux nids

Mis en ligne le 29 Octobre 2014

Faisant partie de notre paysage urbain et rural, les arbres et les haies sont des refuges et une source de nourrissage pour de nombreuses espèces. Ils sont aussi le support pour une étape très importante pour la survie d’une espèce : la nidification. La taille de ces éléments végétaux n’est, de ce fait, pas un acte anodin puisque de sa programmation dans le temps va peut-être dépendre la survie d’une ou plusieurs nichées d’oiseaux.

Faut-il rappeler que bon nombre d’oiseaux sont protégés par la loi sur la conservation de la nature ? Cette loi interdit de perturber intentionnellement les oiseaux, notamment durant la période de reproduction et de détruire, d'endommager ou de perturber intentionnellement les nids.

Chaque année, les communes entretiennent les espaces publics et procèdent à la taille d’arbres, d’arbustes et de haies. Il est essentiel pour la sauvegarde de nombreux nids de veiller à programmer ces travaux après la période de nidification vers le mois d’août. Cela permet ainsi à une grande majorité d’oiseaux de voir aboutir correctement leur période de reproduction. Il faut éviter absolument de tailler ou d’élaguer les arbres et les haies au printemps ou au début de l’été.

La prise en compte de cet acte de sauvegarde des nids d’oiseaux pourrait être accompagnée d’une information dans le bulletin communal ou sur le site internet de la commune pour expliquer pourquoi les services communaux taillent les haies plus tard que d’habitude (excepté évidemment les endroits où la sécurité est mise en danger). Cette sensibilisation pourrait attirer l’attention des citoyens sur leurs propres pratiques et les adapter également en faveur de l’avifaune. Les écoles peuvent en outre rebondir sur la démarche, de même que les animateurs d’activités extrascolaires (dessins relatifs aux nids dans les haies, protection des oiseaux, …) afin d’expliquer aux enfants que chacun peut participer à la protection des animaux dans son propre village !

Dernière considération concernant la taille des haies : l’importance du matériel ! Malheureusement, il peut arriver de rencontrer des haies dont les branches ont été davantage arrachées que coupées. Il est essentiel dès lors de veiller à ce que le matériel de coupe soit toujours performant (aiguisage des lames) et soit adapté au genre de travail effectué.

L'auteur

Christel Termol

Conseiller à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Diplômée de l'Université de Liège en Sciences zoologiques et en Sciences de l'environnement, elle exerce la fonction de conseillère expert au sein du Département Développement territorial de l'Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont la nature, le zéro-phyto, la forêt et la chasse.

Lire aussi

Date de mise en ligne

29 Octobre 2014

Type de contenu

Matière(s)

>