Ce document, imprimé le 18-05-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Conseil des Jeunes pour l'Environnement ou "comment faire pour que l'environnement devienne une préoccupation dès le plus jeune âge"

Mis en ligne le 19 Octobre 2007

Parce que la protection de notre environnement passe par la sensibilisation des citoyens, et que les adultes de demain sont les jeunes d'aujourd'hui, la Commune de Braives a mis en place, depuis quelques années déjà, un Conseil des Jeunes pour l'Environnement.

Ce conseil des jeunes, dont l'objectif principal est la sensibilisation des citoyens de demain à l'environnement et à la qualité de vie, se veut également de responsabiliser les jeunes en les impliquant dans le processus démocratique de la gestion d'une commune, tout en amenant les adultes, qu'ils soient parents, professeurs, ou mandataires, à considérer l'enfant comme une personne entière.

DESCRIPTIF

N'entre pas qui veut dans ce Conseil, seuls les "élus" y siègent, à savoir trois enfants par classe de 5e et de 6e primaire des 3 écoles de l'entité choisis par leurs congénères pour une durée de 2 ans.

Avant d'être élu, chaque candidat a, au préalable, été conscientisé et responsabilisé sur le rôle qu'il aura à jouer au sein du conseil, ainsi que sur l'importance de son engagement au sein de celui-ci. Ce sera donc sur la base d'un programme ainsi que sur la motivation à s'impliquer du candidat que les autres élèves seront amenés à choisir leur représentant.

L'engagement au sein du Conseil nécessite en effet une certaine disponibilité. Celui-ci se réunissant au moins une fois par mois, ainsi que chaque fois que la réalisation d'un projet le requière.

Quant aux missions dévolues à ces jeunes "conseillers en environnement", celles-ci vont de la participation à l'information de la population en matière d'environnement, à la remise d'avis sur certains projets d'aménagement ou sur l'organisation d'activités liées à l'environnement, le tout dans un but d'amélioration de la qualité de vie ainsi que de la gestion de l'environnement tant au niveau de la commune, mais aussi ailleurs.

A titre d'exemple, les jeunes ont entrepris, cette année, la vente de sachets recyclables confectionnés selon les principes du commerce équitable en Inde. Cette action leur permettant, outre une petite rentrée financière pour le Conseil des Jeunes et une  sensibilisation de nos concitoyens à l'usage d'un sac unique, de soutenir les populations à faibles revenus des pays en voie de développement.

OPERATEURS ET PARTENAIRES

Agés en moyenne de 11 et 12 ans, ces jeunes ne sont cependant pas laissés tous seuls. Plusieurs acteurs interviennent en parallèle pour assurer la mise en place et le fonctionnement du conseil des jeunes.

Parmi ceux-ci nous citerons l'aide précieuse de la commune, porteuse du projet, qui charge l'animatrice de la commune de mettre en place le Conseil, et de veiller à son bon fonctionnement. Celle-ci sera, dans ce cadre, notamment tenue d'assurer le rôle de secrétariat du conseil (comprenant l'animation des réunions, la rédaction ainsi que la transmission aux intéressés du compte-rendu des séances). Le Bourgmestre étant, quant à lui, également amené à participer à certaines réunions, offrant par là une occasion pour les jeunes de se sentir écoutés et pris en considération.

Ceci ne serait cependant rien sans l'aide de la direction des écoles ainsi que sans celle des enseignants, relais entre l'administration communale et les enfants, qui veillent par ailleurs à ce que les informations et les décisions prises lors du Conseil soient transmises par les enfants à l'ensemble de leur camarades.

Enfin, parmi les autres acteurs, nous citerons les parents, qui sont informés et associés au projet, ainsi que les associations liées à l'environnement situées sur le territoire de la commune.  

BILAN ET PERSPECTIVES

Malgré l'investissement en temps que le fonctionnement d'un tel conseil représente, tant au niveau des jeunes élus, des professeurs, qu'au niveau de l'animatrice de la commune, une telle expérience ne cesse néanmoins d'être reconduite d'année en année. Elle participe, en effet, d'une manière originale et efficace, aux missions de sensibilisation à l'environnement chères à  la commune.

Outre cet aspect "sensibilisation", la participation à ce Conseil est également l'occasion, pour le candidat ainsi que pour ses camarades, de découvrir les prémices du processus démocratique tel que nous le connaissons dans nos sociétés. Le jeune étant conscient que le fait d'être élu comprend non seulement des droits mais également des devoirs. Les autres jeunes lui ayant apporté sa confiance, il importe donc que celui-ci assume complètement son mandat.

Enfin, outre la réalisation de nombreux projets au sein de la commune, tels que des opérations rivières propres, l'organisation d'une activité "cuisine sauvage", d'une opération "récolte de vieux jouets", l'installation de mangeoires pour oiseaux dans les écoles, ou encore l'organisation d'une enquête sur les déchets, la mise en place d'un tel Conseil donne  également aux jeunes l'occasion d'être entendus sur les problématiques qui les touchent au sein de la commune, permettant ainsi d'y apporter, dans la mesure du possible, une réponse ou à tout le moins une écoute attentive.

CONTACTS:

Catherine GALLET
Animatrice de la commune          
Commune de Braives
019/54.61.20

L'auteur

Marlène Moreau

Date de mise en ligne
19 Octobre 2007

Type de contenu

Matière(s)

>