Ce document, imprimé le 18-06-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Le dispositif de l’allocation-loyer, la Fédération remet un avis d’initiative au nouveau Ministre du Logement wallon

Mis en ligne le 11 Octobre 2019

Depuis plusieurs années maintenant, le dispositif de l’allocation loyer fait parler de lui en Wallonie. Il permettrait de pallier temporairement le manque de logements disponibles dans le parc locatif public en facilitant l’accès à un logement du parc locatif privé à loyer modéré.

Ce dispositif n’ayant pas pu voir le jour sous la précédente législature, il est à nouveau inscrit dans la déclaration de politique régionale 2019-2024 sous la forme suivante : « Parallèlement, le Gouvernement adoptera une allocation loyer pour les ménages disposant de revenus précaires et étant valablement inscrits sur la liste d’attente d’un logement social depuis une certaine durée, sur base de critères précis. L’allocation loyer octroyée au locataire ne pourra conduire à une augmentation du loyer par le propriétaire ».

La Fédération des CPAS a souhaité faire part au nouveau Ministre du Logement, Monsieur Dermagne, de son point de vue sur un tel mécanisme. Toutefois, à défaut de proposition de texte à analyser, nous n’avons pu à ce stade que pointer une série d’éléments de manière non exhaustive. 

Par ailleurs, la Fédération a également attiré l’attention sur le fait que la mise en place d’un tel dispositif ne peut être envisagée que parallèlement à un plan de financement en vue d’augmenter la capacité du parc locatif public wallon. En effet, le mécanisme de l’allocation-loyer doit être vu comme une solution temporaire dans l’attente qu’un nombre suffisant de logements d’utilité publique soient disponibles.

Dans le cadre de son avis, la Fédération se positionne notamment sur les conditions d’octroi, le public cible, la durée de l’octroi ou encore, les modalités de paiement.

Pour en savoir davantage, nous vous invitons à prendre connaissance de l’intégralité de l’avis.

L'auteur

Stéphanie Degembe

Conseillère à la Fédération des CPAS

Diplômée de l’Université Catholique de Louvain où elle a obtenu son master en droit avec comme options le droit de la famille et le droit social, elle exerce actuellement la fonction de conseillère au sein de la Fédération des CPAS de l’Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont : le fonctionnement, le logement et les étudiants.

Tous les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
11 Octobre 2019

Matière(s)

>