Ce document, imprimé le 16-06-2024, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 23 Mars 2023

Ce vendredi 24 mars la Fédération des CPAS de l’Union des Villes et communes de Wallonie (UVCW) tiendra son Assemblée générale. L’occasion de prendre le pouls du secteur et de sa capacité à résister aux crises qui ne cessent de s’enchaîner (covid, inondations, accueil des migrants, choc énergétique).

Pour les 262 CPAS de Wallonie, les années se suivent et se ressemblent et ce n’est pas un constat positif, tant s’en faut. Depuis maintenant 3 ans, ils sont monopolisés par les conséquences sociales des différentes crises et secousses, venues s’ajouter à une situation déjà extrêmement tendue.

Les logiques qui prévalent aujourd’hui dans le chef des décideurs politiques sont celles de l’extrême urgence, des appels à projets, de la multiplication de fonds et subventions, du marcottage des décisions et des règlementations et circulaires qui en découlent. La collision entre ces logiques institutionnelles et la montée croissante de la précarité mettent les CPAS en grandes difficultés, tant organisationnelles, humaines que budgétaires, pour faire face à l’afflux des demandes et ainsi assurer le rôle social pivot qui leur est plus que jamais conféré. 

Les chantiers « transversaux », d’une ampleur inédite en 2022 : les difficultés de recrutement des CPAS, les problèmes rencontrés sur le terrain par les travailleurs sociaux, les enjeux financiers, les « pièges à l’emploi », la complexité des mesures prises en réponse à la crise énergétique. Certaines réformes emblématiques ont de surcroît été entamées, voire achevées en 2022[1], obligeant les CPAS à sans cesse s’adapter. Or, cette nécessaire adaptation requiert un temps qui n’est plus disponible.

La Fédération des CPAS a souhaité, lors de son AG annuelle[2], mettre 3 de ces thèmes en évidence :

1. Appels à projets : trop de bureaucratie

En 2022, les CPAS de Wallonie ont été confrontés à un véritable tsunami d’appels à projets lancés par les divers gouvernements, en tous domaines : la lutte contre la pauvreté, l’aide alimentaire, le soutien informatique… Et plus largement dans le cadre du Plan wallon de lutte contre la pauvreté, du Plan de Relance de la Wallonie et Plan de Relance et Résilience européen. Les CPAS ont ainsi été amenés à enchaîner la constitution de dossiers dans des délais souvent très (trop) courts, en se conformant aux critères propres à chaque appel à projets, et en mobilisant des ressources.

Certes, l’intention de financer par diverses voies les CPAS est louable, mais le mieux est l’ennemi du bien, et ces innombrables appels à projets entraînent des conséquences négatives : complexité administrative, multiplication des sources de financement, ingénierie sociale dans l’octroi des aides, mise en concurrence malsaine entre pouvoirs locaux, perception d’un manque de transparence, déperdition d’énergie, déstructuration des Plans stratégiques, effets d’aubaine…

Pour surmonter ces difficultés et apporter une réponse à la hauteur de l’urgence de la situation, la Fédération des CPAS et l’UVCW demandent un changement radical dans la méthode d’octroi des financements et plaident instamment pour l’instauration d’un réel droit de tirage. La simplification administrative en réponse à la technostructure, cela fait des années qu’on en parle. Il est plus que temps d’agir.

2. Appel à l’équipe : les difficultés de recrutement et l’attractivité des CPAS

Dans les CPAS, c’est la croix et la bannière pour recruter du personnel ou même le maintenir simplement en fonction, qu’il s’agisse de travailleurs sociaux, du personnel de support ou encore des infirmer(e)s pour les MR/MRS. Les CPAS ont également connu, en 2022, une forte accélération de la rotation de leur personnel, déréglant la bonne organisation des services à la population fragilisée. La situation est d'autant plus préoccupante que les CPAS sont confrontés à une forte augmentation des dossiers à traiter depuis plusieurs années. 

Des budgets conséquents ont été dégagés pour du renfort en personnel, singulièrement pour les CPAS les plus impactés par les conséquences sociales de la crise sanitaire et pour les CPAS situés dans les zones inondées. Ils doivent être maintenus au-delà de 2022 et pérennisés. Mais, malgré les campagnes de communication et de recrutement, notamment le Job day organisé par la Fédération des CPAS en janvier 2022, les postes à pourvoir ne trouvent pas toujours candidat(e)s. Il est maintenant impératif d’aider les CPAS à rendre leurs conditions de travail moins pénibles et à devenir plus attractifs pour lutter contre la pénurie de main d’œuvre qui met à mal le service aux citoyens.

3. Appel au secours : un financement structurel

Chaque année à la même date, les CPAS rappellent inlassablement qu’ils manquent de moyens, insistant sur l’impossibilité de tenir plus longtemps à situation constante. Au risque de devenir inaudibles, à force. Mais cette fois, cela craque vraiment.

Deux chiffres pour illustrer la situation :

- Augmentation du nombre de personnes bénéficiant du Revenu d’intégration (RI) de 94 % en 15 ans (sept. 2007/sept. 2022) et de 56 % sur les 10 dernières années ;

- Hausse du nombre de travailleurs bénéficiant d’un complément de RI pour compléter leur salaire. De 9,5% en 2005, leur part a grimpé à 18,3% en 2021.

Nos CPAS sont dès lors sous pression budgétaire permanente. Les dossiers d’aide sociale connaissent un boom sans précédent, les CPAS doivent gérer une part toujours plus importante des conséquences sociales de toutes ces crises que notre pays traverse. En ont-ils les moyens ? Comment gérer les impacts financiers avec des aides ponctuelles ? Quelles solutions (plus) structurelles pour un refinancement à la hauteur des enjeux des CPAS et de leurs responsabilités ?

Ces questions ont dicté la thématique centrale du colloque qui suit l’AG : « Quels enjeux financiers pour les CPAS ? », qui sera débattue sous la forme d’une table ronde, animée par le journaliste Carl DEFOY, réunissant notamment : Karine LALIEUX, ministre fédérale de l’Intégration sociale et des Pensions, Christie MORREALE, ministre wallonne de l’Action sociale, la Santé, l’Emploi et la Formation, Christophe COLLIGNON, ministre wallon du Logement et des Pouvoirs locaux, Isabelle NEMERY, Directrice générale du Centre régional d’Aide aux Communes (CRAC) et Stéphane MARNETTE, Directeur général au Service Public de Wallonie Intérieur et Action sociale.

Il est à espérer que les autorités pourront non seulement prendre la mesure de l’ampleur des difficultés mais aussi, et surtout, y apporter des réponses satisfaisantes. Si les CPAS s’écroulent, c’est le dernier filet de protection sociale, la dernière possibilité de rebond dans la vie, qui tombe avec eux. Alors, devons-nous continuer à observer le déluge s’abattre ? Ce choix sociétal n’appartient pas aux CPAS.

Contact : Luc VANDORMAEL, Président de la Fédération des CPAS de Wallonie (UVCW) – 081/240 651

 


[1] Pour n’en citer que quelques-unes : les réformes de la Révision générale des barèmes - RGB (du personnel et des pensions), du projet individualisé d’intégration sociale - PIIS, de la Loi organique des CPAS (dans un sens de simplification administrative), de la convention cadre Forem-CPAS, des « Articles 60 », des services d’insertion sociale - SIS, de l’Institut de classification de fonctions - Ific, la digitalisation des chèques ALE, la circulaire sur le calcul des ressources, l’allocation loyer, le Fonds Gaz-Electricité - FGE…

[2] Cette AG, se tiendra au CPAS de Namur (rue de Dave 165 à 5100 Namur) ce vendredi 24 mars, de 9h à 12h30.

Programme complet et inscriptions : https://www.uvcw.be/formations-cpas/4535                                                

Moments forts :

10h50 : la situation financière des CPAS

11h15 : table-ronde

12h30 : conclusions

Soutien à la population ukrainienne
Souhaitez-vous recevoir les dernières actualités par email concernant la situation en Ukraine et le soutien à sa population ?
Voir le catalogue complet

Date de mise en ligne
23 Mars 2023

Matière(s)

Aide sociale
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Aide sociale