Augmentation des prix dans le secteur de la construction : l’Union interpelle le Ministre du Logement
Ce document, imprimé le 27-09-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 19 Juillet 2022

L’augmentation des prix dans le secteur de la construction est une vive source d’inquiétude pour nos membres, en ce compris les SLSP dont les opérations immobilières sont une de leur mission-clé. En matière de logement, les augmentations de coûts de plus de 30 % sont observées, en moyenne. Il semble en outre que l’augmentation pourrait se poursuivre et atteindre, d’ici la fin de l’année, près de 45 % !

Ces augmentations sont difficilement soutenables pour les SLSP, engagées dans de lourds programmes de construction et de rénovation. Les montants de subvention initialement prévus ne leur permettaient déjà pas d’assurer un juste équilibre financier des opérations immobilières.

Comme évoqué dans une précédente actualité, le Gouvernement wallon a récemment décidé d’adapter les montants des subventions ainsi que les coûts maxima autorisés, afin de tenir compte de l’évolution des prix. Cette décision s’applique uniquement aux programmes approuvés par le Gouvernement wallon depuis 2020. L’Union des Villes et Communes de Wallonie salue évidemment cette décision plus que nécessaire.

Une adaptation des montants prévus pour les autres programmes de construction (à tout le moins à partir de l’ancrage 2014-2016) ainsi que le programme de rénovation d’infrastructures en cours s’avère tout aussi nécessaire. Ces opérations sont en effet confrontées aux mêmes augmentations conséquentes de prix. L’Union vient donc d’interpeller le Gouvernement wallon en ce sens.

Rappelons que la situation financière des SLSP, qui ne disposent d’aucun levier en termes de financement propre, ne leur permet pas d’absorber de telles augmentations de prix. A défaut d’adaptation des montants, les SLSP risquent donc de devoir abandonner certains projets.

L’Union a également insisté sur l’importance de poursuivre la création de nouveaux logements d’utilité publique. A cet égard, il est crucial que le Gouvernement wallon confirme le programme de constructions neuves annoncé pour 2022. En effet, plusieurs SLSP n’ont pu bénéficier des programmes récemment lancés, alors qu’elles disposent de projets qu’elles souhaitent voir financer. Ces projets sont en attente, alors que le besoin de logement public reste plus que conséquent. Le programme annoncé pour 2022 doit impérativement être maintenu, mis en œuvre dans les temps et financé adéquatement.

Notre association a également demandé de confirmer rapidement, auprès des SLSP, le maintien du cap fixé par le Gouvernement le 18 juin 2020 en termes de volume de logements à rénover (25.000 logements) et de performance à atteindre. A cet égard, nous attendons du Gouvernement qu’il puisse permettre aux SLSP de poursuivre la rénovation des 25.000 logements publics inscrits dans cet ambitieux plan de rénovation, tout en adaptant les montants prévus, notamment de subventions, afin de tenir compte de l’évolution des prix. De même, au vu des pénuries de matériaux notamment, l’Union demande qu’un report du délai de mise en adjudication du 31 décembre 2024 au 31 décembre 2025 soit annoncé au SLSP. L’Union a enfin rappelé le besoin pour les SLSP de disposer du personnel technique en suffisance pour mettre en œuvre et suivre l’exécution de cet ambitieux plan de rénovation.

Enfin, la mise en place d’un suivi trimestriel a également été demandée. Ce suivi doit permettre d’ajuster au mieux les mesures complémentaires à prendre pour le secteur, en fonction de l’évolution de la situation (pénurie, prix, …).

Cette interpellation de l’Union des Villes et Communes de Wallonie fait suite à la décision du Gouvernement wallon d’adapter les montants prévus pour la création de logements publics par les SLSP. Il est évident que des mesures similaires devraient également être prises pour d’autres programmes de construction ou de rénovation d’infrastructures, quel que soit l’acteur local concerné.

 

L'auteur

Alexandre Ponchaut

Conseiller à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Articles de l'auteur

Annonces publicitaires - Vous souhaitez annoncer?

Date de mise en ligne
19 Juillet 2022

Type de contenu

Matière(s)

Logement Marchés publics
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Logement