Déconfinement - CP Ministre Morreale - Protection complémentaire des 40 000 travailleuses des « titres-Services »

Au-delà de l’impact sur la santé, le COVID-19 a également eu et continue d’avoir des conséquences économiques et sociales importantes. C’est la raison pour laquelle, le déconfinement progressif actuel doit e?tre accompagné de mesures de redéploiement des activités pour amortir les chocs, protéger les emplois et garantir l’offre de services.

Pour aider à reprendre les activités ralenties ou arre?tées brusquement, parfois dans une forme d’organisation qui se réinvente pour respecter les règles sanitaires, le Gouvernement de Wallonie, sous l’impulsion de la Ministre de l’Emploi, de la Santé et de l’Action sociale, Christie Morreale, vient de marquer son accord sur un troisième volet d’aide et de soutien pour les secteurs santé, social, emploi, formation et économie sociale. Certaines mesures règlementaires visent à préserver les subventions régionales aux opérateurs indépendamment des baisses prévisibles d’activités ou à préserver les droits des demandeurs d’emploi ou des stagiaires en formation, d’autres consistent en des soutiens financiers additionnels à hauteur de près de 6,5 millions d’euros.

« Toutes les mesures prises aujourd’hui visent à protéger les emplois pour demain ; dans le secteur de la santé et de l’aide à la personne, au niveau social, du non-marchand et dans les entreprises. Elles visent toutes à amortir un éventuel choc, à soutenir les personnes, à reprendre une activité progressive, à relancer la formation et la mise à l’emploi dans le respect des mesures sanitaires » souligne Christie Morreale. Parmi ces mesures de soutien, figurent notamment :

Protection complémentaire des 40 000 travailleuses des « titres-Services »

Outre les mesures déjà prises pour amortir le choc de la crise COVID-19 mai, la Ministre de l’Emploi veut renforcer la protection des emplois des 40 000 travailleuses et travailleurs de ce secteur. Pour cela et au regard du redémarrage progressif de cette activité, un soutien financier complémentaire dégressif sera accordé jusque fin aou?t 2020 pour soutenir l’organisation du travail dans les entreprises titres-services, malgré des plannings d’activité encore incomplets, et assurer un salaire plein aux travailleur-euse-s.

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Lire aussi

Date de mise en ligne

8 Juin 2020

Type de contenu

Matière(s)

>