Ce document, imprimé le 27-09-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Allocations familiales : plus de souplesse pour les jobs étudiants et les stages en entreprise

Mis en ligne le 13 Novembre 2020

Le quota de 240 heures de travail maximum par trimestre est dès à présent supprimé. Seul le quota de 475 heures maximum par an est maintenu. 

« Les jeunes qui travaillent pendant leurs études, pourront mieux gérer leur temps et leur investissement au travail en fonction des moments de l’année, des besoins des entreprises et des services publics, tout en conservant leur droit aux allocations familiales. La démarche est plus simple. Un seul quota d’heures maximum sur l’année. Plus de simplicité, c’est moins de tracas et plus d’efficacité », précise la Ministre Valérie De Bue.

Le Gouvernement de Wallonie a également prévu que les étudiants, bénéficiaires d’allocations familiales, suivant une formation en alternance ou pratiquant un stage de formation ne perdraient pas leur droit si leurs activités devaient être suspendues pour cas de force majeure ou pour des raisons économiques. 

L'auteur

Alain Vaessen

Directeur général de la Fédération des CPAS

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
13 Novembre 2020

Auteur
Alain Vaessen

Type de contenu

Matière(s)

>