Ce document, imprimé le 27-01-2023, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 4 Juin 2019

Voici déjà neuf mois que la crise du scolyte est au cœur des préoccupations des propriétaires forestiers. Ils doivent être à l’affut des attaques de scolytes pour évacuer au plus vite les arbres nouvellement scolytés. Les pertes financières seront non-négligeables et nous comptons sur le Gouvernement wallon pour soutenir la forêt wallonne dans cette situation difficile.

 

Mais cette situation est encore plus critique dans le sud de notre pays puisque non seulement les communes forestières doivent faire face aux scolytes mais leurs pertes financières sont alourdies par la concomitance d’une seconde crise : la peste porcine africaine. Pendant de longs mois, les communes n’ont pu pénétrer dans leurs forêts pour aller prélever les arbres scolytés, ce qui a entraîné une extension plus importante de l’invasion et donc des pertes plus élevées. Mais il ne faut pas oublier tous les investissements et travaux (plantations, dépressages, détourages, élagages et éclaircies indispensables au bon développement de la production) que ces propriétaires forestiers ont consentis pour le restant de la forêt et qui sont mis à mal par cette interdiction de travailler en forêt.

 

Au sein du Gouvernement wallon, un texte est à l’étude pour octroyer des indemnités aux propriétaires forestiers en zone PPA mais ce texte est pour l’instant totalement insuffisant au vu des interdictions imposées par les différents arrêtés ministériels et des conséquences que cela a pu avoir mais que cela aura également à l’avenir pour ces forêts.

 

En commun avec NTF, représentant les propriétaires forestiers privés, l’Union des villes et Communes de Wallonie a écrit au Ministre pour lui demander d’évaluer les conséquences économiques réelles et complètes sur le secteur forestier provoquées par cette interdiction de travailler en forêt, conséquences bien plus larges que la seule problématique de l’évacuation des arbres scolytés. L’avenir de la forêt wallonne dépendra du soutien que la Wallonie apportera aux propriétaires touchés par ces crises sanitaires.

Annonces publicitaires - Vous souhaitez annoncer?
Voir le catalogue complet

Date de mise en ligne
4 Juin 2019

Type de contenu

Matière(s)

Environnement
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Environnement