Ce document, imprimé le 26-10-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Avant-projet d’arrêté - Propreté publique: l’UVCW salue que le mécanisme «Stop-pub» soit précisé

Mis en ligne le 28 Août 2017

L’Union des Villes et Communes de Wallonie a pris connaissance avec intérêt de l’avant-projet d’arrêté favorisant la prévention de certains déchets et la propreté publique qui a été soumis à son avis.

La propreté publique est un enjeu des plus importants pour les pouvoirs locaux. Aussi ne peuvent-ils qu’adhérer à la volonté de limiter l’apparition de déchets sauvages, ainsi que, dans une logique d’économie circulaire, la production même des déchets.

L’avant-projet d’arrêté favorisant la prévention de certains déchets et la propreté publique vise en particulier la limitation des déchets papier provenant des publicités gratuites. L’UVCW salue, dès lors, la volonté du législateur de préciser le mécanisme « Stop-pub », notamment en proposant des obligations pour chacun des acteurs concernés. Les communes prélèvent en effet une taxe « toutes-boîtes » sur les distributions d’imprimés, qui ne vise pas le papier lui-même, mais le service de distribution des écrits.

L’UVCW est heureuse de constater que ce mécanisme n’est pas remis en cause au profit d’une logique d’opting in, qui aurait eu immanquablement un impact sur le montant de la taxe « toutes-boîtes », et pour laquelle l’UVCW réclamait une compensation financière au regard de l'engagement du Gouvernement wallon à veiller à la neutralité budgétaire des mesures qu'il adopte envers les pouvoirs locaux.

Si cette disposition revenait à être envisagée, sa mise en œuvre se devra d’être évaluée à la lumière d'un manque à gagner, en ayant également égard aux difficultés de contrôle qui se poseront immanquablement. Rappelons également qu’il ne s’agit pas d’un flux problématique au niveau de la collecte et du recyclage.

L'auteur

Gwenaël Delaite

Conseillère à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Diplômée de l’Université de Liège où elle a obtenu une licence en sciences géologiques, et de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand où elle a obtenu un master en Pétrologie et Volcanologie, Gwenaël Delaite dispose également d'un certificat de Conseiller en Mobilité qualifié (Réseau des CeM, SPW). Elle exerce la fonction de conseillère technique au sein du Département Développement territorial de l’Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont l’environnement, la mobilité et la ruralité.

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
28 Août 2017

Type de contenu

Matière(s)

>